Verdict : 60/100

Les jeux de cartes pour passer le temps sont un incontournable depuis de nombreuses décennies, que ce soit tout seul dans le train ou lors d’une soirée entre amis. Avec l’émergence des ordinateurs et des consoles, les cartes ont su trouver leur place sur ces nouveaux supports, et notamment sur PC avec les grands succès du Solitaire et de la Dame de Pique. On peut aussi penser aux jeux de cartes en ligne qui rencontrent parfois des succès mondiaux, comme le poker, aussi bien populaire sur desktop que sur smartphone, ou des jeux plus proches des cartes Magic comme Hearthstone.

Sur la Switch, depuis sa sortie, aucun jeu de cartes n’a fait de réelle apparition, et c’est tout à fait normal d’attendre un peu pour sortir ce genre de jeux plus anecdotiques qui n’attireront pas de nouveaux clients comme peuvent le faire Mario ou Zelda. Mais il en est un qui s’est fait une petite place, et qui se démarque par un monde bien à lui et un gameplay très spécifique. Son petit nom est Shephy et son but pourrait paraître un peu absurde : il s’agit de multiplier des moutons.

Multiplication de moutons

Pourtant, la finalité de ce jeu solo n’est pas de vous endormir mais plutôt de vous faire remuer les méninges, car la victoire est loin d’être simple. Il est basé plus ou moins sur le jeu du Solitaire, mais avec de nombreuses dissemblances. Vous commencez la partie avec un seul mouton en votre possession et, pour gagner, il vous en faudra mille dans votre champ. Pour y arriver, il faudra utiliser au mieux les cartes en votre possession, certaines ont des effets positifs et d’autres des effets négatifs. Surtout, la clé pour réussir sera d’arriver à faire se reproduire un millier de moutons avant d’avoir épuisé à 3 reprises tout le paquet de cartes…

Si le principe est relativement simple, son exécution est beaucoup plus complexe. Il vous faudra des dizaines de parties en mode tutoriel pour, petit à petit, vous approprier les mécanismes du jeu et comprendre quelle carte jouer et de quelle carte vous débarrasser. Cette difficulté initiale en devient même un peu énervante, car le but aussi d’un tel jeu est d’être divertissant sans qu’on ait besoin de se prendre la tête.

3 modes de jeu

Shephy propose 3 modes de jeux. Le premier, standard, vous demande de multiplier mille moutons.

Vous avez ensuite un mode Défi où le nombre de moutons n’est pas défini, à vous de faire vos preuves en multipliant autant de moutons que possible avant d’avoir vider votre pile de cartes trois fois de suite.

Enfin, il existe un mode encore plus difficile, mais aussi plus intéressant, appelé Post Love. Ici, vous suivrez des cinématiques aux animations rigolotes vous raconter l’histoire et la vie d’un Mouton, dans une ambiance à la fois sombre et humoristique. Il faudra là-aussi rassembler mille moutons à chaque étape mais chacun des récits impose ses propres règles et vous assurent de voir le mouton sous un autre angle. Assurez-vous tout de même de maîtriser le jeu initial avant de vous lancer dans l’aventure de Post Love.

Quelques bémols

Outre sa difficulté parfois rebutante, les quelques points faibles du jeu sont une musique abrutissante encore pire que celle des ascenseurs et l’absence d’un mode multi-joueurs qui pourtant se justifierait énormément sur un tel titre, puisque le but est de se divertir. Lancer des petits défis à ses amis serait aussi vraiment bienvenu.

Notes

Gameplay
Graphismes
Histoire
Intérêt

Conclusion

Avec son gameplay original et son univers bien à lui, Shephy reste un petit jeu fort sympathique où vous pourrez devenir vite accroc si vous vous laissez prendre. C’est la première proposition de jeu de cartes sur Switch, mais son expérience rafraîchissante peut ouvrir la voie à d’autres variantes.

Alors, si vous vous sentez l’âme d’un berger, car ce jeu se veut vraiment pédagogique en misant sur la protection des les moutons, et que vous aimez relever des challenges, Shephy est pour vous. Mais attention à ne jamais oublier, comme il est dit dans le jeu :

De quel droit un Mouton peut-il se prendre pour Dieu ?

Le titre Shephy, arrivé le 6 juillet dernier, est disponible sur l’eShop Nintendo à 4€99.