Verdict : 89/100

Cela va faire 10 ans que Super Mario Galaxy, le dernier vrai Mario “Exploration” est sorti. Il est clair que nous attendions avec une attente assez forte ce Super Mario Odyssey, le jeu qui devait renouveler la plate-forme 3D en remettant sur le devant de la scène un Mario digne de Super Mario 64. Pari réussi ? On va voir ça.

Noces de perles

Le scénario est ici des plus simple, Bowser a enlevé Peach mais cette fois, il est bien décidé à l’épouser. Est-ce une raison suffisante pour le poursuivre au travers du monde entier ? La réponse est oui.

En effet, la spécificité de ce nouveau Mario est que nous ne sommes plus cantonnés à des petites planètes ou une zone du Royaume Champignon mais que l’aventure se fera sur la planète entière de Mario…

La Lune est ici des plus importantes dans le jeu puisque ce sont désormais celles-ci que nous devrons collecter pour faire fonctionner le vaisseau de Mario, l’Odyssey.

Le tour du monde en 80 Lunes

Ce Super Mario Odyssey est une ode au voyage. Le jeu vous offre une quinzaine de pays différents à explorer de fond en comble pour trouver toutes ces petites lunes cachées un peu partout. Vous avez bien entendu de petites missions scénarios mais ce sera surtout l’exploration que vous ferez des niveaux qui vous offrira de nouvelles lunes en vous donnant ainsi accès aux nouveaux pays. Même si l’on voit le dénouement de l’histoire après une dizaine d’heures de jeu en ligne droite, une nouvelle grande aventure ouvre ses portes après avoir délivré la Princesse Peach, mais on vous laissera découvrir tout cela en jeu.

Mario s’offre ici aussi une nouvelle palette de mouvements de plateforme, rendant le gameplay plus fluide que jamais. Notre aventurier peut sauter, rouler, grimper ; il peut explorer partout notamment grâce à son nouvel allié, Cappy. Cette dualité de personnage a permis à Nintendo d’inclure un mode de jeu en duo, dans lequel un joueur contrôle Mario tandis que l’autre peut jouer Cappy. C’est une façon de partager l’aventure avec un proche qui est appréciable même s’il faut un temps d’adaptation et une bonne synchronisation des joueurs pour progresser sereinement. 

Lancer de chapeau

Cappy est le nouveau partenaire de Mario dans ce jeu. Sa grande particularité est la chapimorphose, une capacité qui permet à Mario de prendre possession de nombreux ennemis et objets différents, chacun ayant son propre gameplay et ses propres capacités, grâce à ladite casquette. On pourra ainsi prendre le contrôle de personnages autrefois non jouables pour varier les capacités du héros et donc les plaisirs de jeu.

Ce jeu est aussi le premier Mario qui propose de véritables costumes alternatifs à acheter dans des boutiques. Il est certes dommage que ce ne soient que des atouts esthétiques mais, malgré tout, des options de personnalisation feront toujours plaisir au vu de la diversité des costumes et du nombre d’hommages qu’ils représentent. Ces costumes représentent également un but de collection dans le jeu, certains n’étant disponibles qu’en échangeant la monnaie locale dans la boutique. Récolter cette monnaie locale, représentée par des pièces violettes, ajoute un challenge supplémentaire à l’aventure puisqu’elle est disséminée à travers les mondes et souvent bien cachée. Il faudra donc vous armer de patience et aiguiser vos déplacements pour obtenir les 50 ou 100 pièces violettes de chaque monde et pouvoir les échanger contre les costumes ou autres souvenirs de voyage. 

L’Odyssée à emmener partout

Pour finir ce test, parlons un peu technique pour ce jeu, l’une des premières grosses exclues Nintendo développées uniquement pour la Switch.

Tout d’abord, le jeu arbore une fluidité sans pareille avec un 60 fps des plus stables, ce qui fait du bien à nos petits yeux tandis que, même si le jeu n’est pas parfait graphiquement avec un aliasing assez prononcé, la direction artistique se permet tout et n’importe quoi, comme vous pourrez le découvrir en explorant la diversité des pays. Tous ces compliments s’accordent aussi avec la partie son du jeu, Super Mario Odyssey nous gratifie d’une OST vraiment unique : chaque morceau est différent et sait rester en tête tout en représentant bien son pays respectif.

Pour ce qui est du mode portable, le jeu maintient son 60 fps avec une résolution dynamique que l’on peut remarquer si on est habitué à détecter ce genre de petit stratagème. Il reste toujours assez impressionnant de voir un jeu de cette qualité graphique tourner sur une console portable.

Notes

Gameplay
Graphismes
Histoire
Intérêt

Conclusion

Super Mario Odyssey est le jeu que vous voulez mettre dans votre Nintendo Switch. Le titre n’est pas parfait mais aucun jeu ne l’est. D’ailleurs, voir une telle maîtrise dans un jeu sortant au début de la vie de cette console hybride laisse présager un grand avenir pour le plombier moustachu. Ce titre fait enfin sortir Mario de sa zone de confort et montre que la petite console portable de Nintendo en a grandement dans le ventre. Un must comme on en voit rarement.

Le titre Super Mario Odyssey pour Nintendo Switch est chez tous les revendeurs et oscille autour de 45€ : Fnac, Amazon, Cultura, Auchan, Rue du Commerce, CDiscount

Test réalisé sur la version 1.1.0 du jeu.