Ça y est, quelques longues semaines après l’annonce de Big N, les nouveaux kits Nintendo Labo sont disponibles depuis vendredi dernier. Cette dernière invention de Nintendo à tout pour convaincre et se faire adopter par les enfants mais qu’en est-il des parents ? Seront-ils susceptibles de succomber à ce nouveau concept qui risque de transformer la maison en salle de jeu géante ?

Les trois développeurs de ce Nintendo Labo pleins de confiance envers leur nouveau bijou, M. Kawamoto (directeur de la Nintendo Switch et producteur de Nintendo Labo), M. Sakaguchi (directeur de Nintendo Labo, à la tête de la partie logiciel) et M. Ogasawara (à la tête de la partie matériel de Nintendo Labo), se sont livrés à une interview rassurante (ou non) sur la conception de ces packs Nintendo Labo pour les parents qui doutent avoir besoin d’un atelier dans le salon…

Nous savons tous que Nintendo, au delà de nous faire rêver et de créer des jeux vidéos, exprime depuis quelques années l’envie de nous voir bouger, comme cela a été le cas avec l’apparition de la Wii (Wi Fit) et plus récemment avec l’application mobile Pokémon Go. C’est dans cet optique qu’à été élaboré le projet Nintendo Labo. Avec cette nouvelle invention, compatible avec la dernière console hybride de Big N, il sera possible de créer nous-même et dans la vraie vie, nos manettes et nos accessoires pour une expérience de jeu ludique et amusante.

A l’instar des accessoires en plastique vendus avec certains jeu de la Wii pour améliorer notre expérience de jeu (coucou le petit pistolet vendu avec Duck Hunting), le nouveau concept du Nintendo Labo nous permet de les construire nous-même, ce qui est révolutionnaire quand on s’intéresse aux nombres de possibilités qui nous seront offertes à l’avenir !

Qu’en est-il de l’utilité de ces accessoires faits maison ?

Dans leur interview, les développeurs de ce Nintendo Labo expliquent l’utilité (et oui) de ces accessoires, débarqués chez nous depuis le 27 avril dernier. En effet, ceux-ci expliquent vouloir « exploiter le
différentiel » existant entre nos deux Joy-Cons adorés. Derrière ce terme qui peut nous sembler technique se cache une explication des plus simples.

Les Joy-Cons sont détachés et complètement indépendants l’un et l’autre (contrairement à nos télécommandes et nunchuk sur Wii), et c’est grâce au différentiel entre les capteurs de mouvement présents dans les deux manettes de capter les mouvements effectués par l’un des Joy-Cons lorsque l’autre sera en mouvement.

Interview des créateurs du Nintendo Labo : explication du Toy-Con canne à pêche

Les Joy-Cons de cette canne à pêche, même si séparés, fonctionneront conjointement pour une expérience de jeu nouvelle et précise. Pendant que le rouge glissé dans le manche de la canne s’attellera à représenter l’inclinaison, le bleu, grâce à la rotation permise par la canne s’occupera de la profondeur de l’appât. Astucieux !

Des matériaux et outils supplémentaires après l’achat des Toy-Cons ?

Non, les développeurs font part dans leur interview de leur volonté de n’imposer aucun achat supplémentaire. Une méthode simple et complète pour les créateurs dans l’âme, finie la frustration de ne pouvoir s’essayer à la construction de ces Toy-Cons après avoir fait leur acquisition.

Comme nous avons pu le penser, les phases de test n’ont pas été concluantes pour tout le monde, M. Osagawara (responsable de la partie matériel du Nintendo Labo) souligne son intention de faciliter la construction pour que celle-ci soit accessible au plus grand nombre.

Pour les moins manuels d’entre-nous, aucun problème ! Les Toy-Cons sont accompagnés d’un logiciel inclus proposant des vidéos interactives et des explications précises de manière à ne pas nous perdre.

Des sensations nouvelles ?

Dans la suite de leur ITW, les développeurs soulignent l’utilité de ces constructions, au delà de leur aspect ludique et du plaisir de créer soit-même sa manette de jeu, celles-ci sont pensées pour que leur utilisation soit rendue aussi réaliste que possible.

Une fois la canne à pêche terminée, le joueur aura le plaisir d’entendre un cliquetis caractéristique juste avant de sortir sa première Truite Volt de l’eau. Le coureur automobile aura à faire à la dure réalité de ne pas pouvoir effectuer un demi-tour instantané, limité par les élastiques du volant qu’il aura lui-même créé.

Tout est pensé, de la simplicité de la construction aux explications accessibles depuis le logiciel même de Nintendo Labo, celui-ci permettra aux plus curieux de se pencher sur leur nouvelle création, en lui offrant une vision en transparence de sa nouvelle manette.

Les développeurs, comme les utilisateurs, ont hâte d’en savoir plus sur l’effet qu’aura l’arrivée de ces nouveaux objets dans nos salons. On peut déjà imaginer la possibilité de créer nos accessoires personnalisés et, pourquoi pas, les voir investir les mondes d’Hyrule et le Royaume Champignon !

Pour les plus curieux d’entre-vous, Nintendo a aussi réalisé une FAQ Nintendo Labo (Foire Aux Questions) sur leur site, de quoi vous convaincre d’en faire l’acquisition.

[NDLR : merci à Clément pour son article retraçant les grandes lignes de l’ITW des créateurs du Nintendo Labo. Si vous souhaitez publier chez nous, proposez vos articles.]