Verdict : 87/100

Notre dinosaure préféré, Yoshi, revient pousser un cri de joie dans un tout nouveau jeu de plateformes sur Nintendo Switch. Après un opus tout en fils de laine sur WiiU, Yoshi’s Crafted World fait la part belle au carton et à la récupération. A l’époque du DIY en pagaille, l’idée est bien trouvée, mais est-ce que le jeu est à la hauteur de nos très fortes espérances de joueurs ?

Un monde en carton

Les Yoshis vivent paisiblement sur une petite île au sommet de laquelle trône fièrement le Soleil aux rêves, grande pierre ornée de 5 gemmes colorées. La tranquillité des dino est perturbée par Kamek et Baby Bowser, les deux vilains habituels. Dans leur plan machiavélique de voler le Soleil aux rêves, les deux malfrats finissent par lacher priser et la pierre et ses gemmes s’envolent vers divers points de chute du monde des Yoshis. Une bonne aventure commence toujours par une catastrophe, après tout.

L’un des Yoshis se met alors en route pour retrouver les gemmes perdus dans le monde. On découvre alors des environnements créés à partir d’objets du quotidien, du carton, des gobelets, des canettes ou du papier à origami. On a l’impression de progresser dans de magnifiques dioramas que les développeurs auraient réalisés sur leur bureau. C’est coloré, c’est détaillé, c’est aussi incroyablement mignon. On s’émerveille de l’ingéniosité déployée au fil des niveaux pour renouveler l’ambiance.

De la plateforme de qualité

Yoshi reprend du service et nous reprenons nos habitudes de saut entre les plateformes et surtout le gobage d’ennemis pour les transformer en oeuf. Ces oeufs servent alors de projectiles pour éliminer d’autres adversaires, mais surtout pour renverser de nombreux éléments du décor. On s’amuse alors à renverser des vaches en carton, des buissons et encore des maskass qui se promènent en arrière-plan en tenant de jolies fleurs. Toutes ces actions sont facultatives mais rapportent des pièces. Récolter 100 pièces permet de remplir un des objectifs de chacun des nombreux niveaux du jeu. Là ou certaines sont faciles à trouver, d’autres seront un peu plus cachées ou difficiles d’accès. Un autre challenge sera de récolter toutes les fleurs disséminées à travers les niveaux. Il faudra ici viser des nuages cachés pour les faire apparaitre, tenter des sauts acrobatiques ou utiliser un oeuf comme projectiles pour les attraper toutes. D’autres seront des récompenses pour des défis en temps limité qui demanderont de la rapidité et de la dextérité. Vous pourrez obtenir des fleurs supplémentaires en remplissant les objectifs de fin de niveau, les 100 pièces récoltées, le pièces rouges trouvées et finir le niveau avec tous les points de vie au compteur.

Pourquoi obtenir des fleurs, pensez-vous ? A part pour avoir une jolie collection, celles-ci vous permettront d’ouvrir l’accès aux différents mondes. C’est la monnaie d’échange qui redonne de l’énergie aux robots du coin, et c’est trop mignon. Une fois un niveau terminé, des Tipoochys adorent s’y perdre pour vous inciter à y retourner… mais dans l’envers du décor. On découvre alors l’arrière des boites en carton et tout l’aspect récup’ apparait alors vraiment. On sent vraiment le travail des illustrateurs qui se sont amusés à créer ce merveilleux monde miniature qui fait délicieusement penser à Pikmin. Mais revenons à nos Tipoochys, ces trois bébés chiens gambadent dans chaque niveaux et se cachent en attendant que vous les trouviez. Ils seront sur le chemin classique mais aussi à l’arrière plan, uniquement accessibles via un lancer d’oeuf. Parcourir les niveaux à l’envers est intéressant mais on sent tout de même parfois une occasion ratée de donner l’occasion au joueur de visiter l’endroit ou l’envers à volonté comme l’avait si bien fait Zoink Games dans Flipping Death. Cela n’enlève rien au charme et à l’addictivité de Yoshi’s Crafted World mais on aurait aimé ce niveau de nouveauté et de liberté.

Une grande aventure

Alors qu’au début du jeu on a l’impression que le monde de Yoshi est un peu petit, il s’avère qu’il est finalement très étendu. En plus des niveaux tous plus mignons les uns que les autres où les choses à collectionner sont partout, des combats de boss sont aussi au rendez-vous. Pas de grande difficulté au programme, il suffira de les frapper 3 fois au bon moment pour passer outre, mais ces épisodes sont de bons petits interludes. Les completionnistes et amateurs de recherche d’objets plongeront de nouveaux dans les niveaux déjà terminés pour faire plaisir aux robots qui souhaitent qu’on leur trouve des crabes, des bateaux pirates et autres attributs du décor. Ces bonnes actions, outre le sourire qu’elle mettront sur votre visage lorsque vous rendrez heureux votre demandeur, vous rapporteront quelques fleurs supplémentaires.

A tous ceux qui aiment partager de bons moments avec un proche, vous serez heureux de parcourir Yoshi’s Crafted World avec un acolyte. Chacun son Yoshi et une paire d’yeux en plus pour trouver tous les trésors cachés dans les niveaux. Le jeu en duo est plus facile et si certaines phases de plateforme donnent du fil à retordre aux plus jeune ou au moins aguerris, il est possible de monter sur le dos de l’autre Yoshi pour avancer. Vous pourrez choisir la couleur de votre personnage (comme en solo) mais vous pourrez profiter des nombreuses tenues à débloquer dans les machines à balles surprises. Votre personnage se déguisera alors en bouteille de lait, en chat ou en toute une multitude d’objets et formes amusantes. Ces costumes apportent une esthétique particulière mais permettent d’apporter une protection supplémentaire au personnage qui les porte. Il pourra encaisser quatre impacts supplémentaires avant de perdre des points de vie. C’est une chose non négligeable si on vise le 100%.

Notes

Gameplay
Graphismes
Histoire
Intérêt

Conclusion

Yoshi’s Crafted World apporte un vent de fraicheur esthétique aux jeux de plateforme en 2D mettant en scène le petit dino. Les nouveautés sont assez limitées dans le gameplay mais force est de constater que l’on passe un excellent moment à parcourir les niveaux en matériau de récupération. On s’amuse à détruire le décor pour en découvrir les secrets, récolter des pièces et gagner des fleurs pour ouvrir le chemins. On parcoure les niveaux à l’envers à la recherche des Tipoochys et dans les deux sens pour satisfaire les envies de collectionneurs des personnages du coin. Que l’on joue seul ou en duo, ce Yoshi’s Crafted World est un bon jeu de plateforme au gameplay solide et à l’ambiance vraiment travaillée. Une belle addition à la ludothèque de la Nintendo Switch.

Review réalisée sur la version 1.0.0.

Yoshi’s Crafted World est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch depuis le 29/03/2019 ainsi qu’en version physique chez les revendeurs habituels.