Verdict : 95/100

L’année dernière, nous avions testé et approuvé Stick It To The Man de Zoink! Games sur Nintendo Switch. Le studio revient avec Flipping Death qui reprend le principe de puzzle-plateformer au style cartoon. Les développeurs nous plonge dans une toute autre histoire.

Intérimaire pour la Mort

Penny se promène tranquillement avec son copain quand leur voiture heurte un arbre. De cet accident, les deux se relèveront indemnes, ils laisseront la carcasse du véhicule sur place pour finir leur chemin à pieds. Passant à travers le cimetière, Penny s’engage dans un vieux mausolée dont le plancher est tellement vieux qu’il est pourri. Elle passe donc à travers pour s’écraser sur une pierre quelques mètres plus bas et trépasser. Elle passe alors dans l’autre monde, y rencontre la Mort qui l’engage pour la remplacer. Accessoirisée avec une toge à capuche et la fameuse faux, voici notre héroïne partie à la rencontre des habitants du monde des morts mais aussi de ceux encore vivant dans Flatwood Peaks.

On découvre alors les possibilités de gameplay offertes par les développeurs. On peut classiquement déplacer Penny dans le monde des morts comme dans un jeu de plateformes classique avec en plus la capacité de se téléporter vers sa faux lancée au loin, très utile pour atteindre des plateformes lointaines. Penny peut, et doit, récolter des espèces d’esprits malins de trois sortes qui serviront de monnaie d’échange pour posséder les personnages du monde des vivants. Elle pourra alors lire dans leurs pensées, et les influencer en leur parlant mais aussi contrôler leur corps comme de vulgaires pantins. C’est là que commence vraiment le jeu. L’héroïne, et donc le joueur, est confronté à des personnages hauts-en-couleurs qui raconteront leurs histoire et qui auront besoin d’aide. Les morts devront résoudre un dernier problème avant de pouvoir libérer leur âme et les vivants devront affronter leurs peurs ou s’affirmer face à un harceleur, par exemple. Le ton est résolument loufoque, les situations sont grotesques et on s’amuse à résoudre les problèmes de tout ce joli monde pour démêler l’histoire de Penny qui a croisé le chemin de son propre corps utilisé par quelqu’un d’autre.

Des puzzles bien ficelés

Flipping Death propose de réaliser des actions pour les personnages afin d’avancer dans une énigme plus large. Au début il faudra par exemple aider un vieux marin à repeindre son bateau en bleu. Pour cela, il faudra trouver un monstre qui ressemble à un pot de peinture dans le monde des morts, le laisser nous courir après pour le placer au bon endroit dans le monde des vivants. Pour ouvrir ce pot, il faudra faire appel à la fraise du dentiste du coin qui est en train de poser un appareil dentaire à une jeune fille. Il faudra ensuite trouver de quoi appliquer la peinture sur le bateau. La seule solution sera d’utiliser un personnage à la langue bien pendue pour faire ce boulot d’une manière vraiment décalée.

Si tout cela peut paraitre vraiment tordu et abstrait en lisant ces quelques lignes, sachez qu’en jeu tout devient presque limpide. Si jamais on se perd dans le flot d’informations délivrées par les personnages, un système d’astuces a été implémenté pour nous guider dans les étapes nécessaires à la résolution des puzzles et ainsi pour avancer dans l’histoire principale. On y découvre alors un croquis d’une action à réaliser. Outre la trame principale, le jeu propose également des défis supplémentaires. On pourra par exemple utiliser notre cher pompier qui déteste les films d’horreur pour éteindre l’ensemble des feux de la carte du jeu. Cela n’aura pas un intérêt grandiose dans l’histoire mais on y gagnera une carte spectrale le représentant et narrant un peu plus en détails son histoire personnelle, toujours avec beaucoup d’humour.

Une réalisation parfaite

Vous l’aurez compris, Flipping Death ne se prend pas vraiment au sérieux et nous embarque dans une histoire complètement folle à laquelle on accroche dès les premières lignes de dialogue. Le narrateur nous dit clairement que l’on est techniquement responsable de la mort de Penny et qu’il faut que l’on fasse quelque chose pour l’aider. Tous les dialogues sont doublés par des acteurs de talent, les textes sont évidemment en anglais et utilisent presque tous les accents du monde anglophone pour appuyer les personnalités des protagonistes. Mais les sous-titres en français permettent de suivre la narration sans problème de compréhension. Un ou deux jeux de mots sont un peu moins bons dans la langue de Molière mais l’humour général est très bien retranscrit et on en profite vraiment.

Suite spirituelle de Stick It To The Man, Flipping Death reprend le même style graphique avec cette fois des mécaniques de marionnettes pour le déplacement des personnages possédés. On est assez perplexe lors du premier passage de ce côté du jeu mais au final ça fonctionne très bien. Les contrôles de Penny dans le monde des morts sont classiques et plutôt réactifs. Certaines phases de plateformes sont chronométrées à la manière de la récolte des notes de musique dans les jeux Super Mario, ce qui évite d’entrer dans une monotonie de résolution de puzzles uniquement. La bande-son reprend les sonorités jazz du jeu précédent et c’est, là encore, un pur bonheur pour les oreilles. Les bruitages des actions des personnages sont également parfaitement réalisés et on joue joyeusement de la trompette pour regonfler une baleine ou attiser un feu.

Notes

Gameplay
Graphismes
Histoire
Intérêt

Conclusion

Flipping Death offre un savoureux mélange entre jeu de plateforme dans le monde des morts et résolution d’énigmes dans le monde des vivants. L’humour omni-présent et ultra décalé permet de plonger au coeur d’un monde totalement fou dont on n’a finalement pas envie de sortir avant d’en avoir découvert tous les secrets. On apprécie le système d’aide qui permet de ne pas se perdre dans les idées farfelues des développeurs et les défis annexes qui apportent une certaine rejouabilité pour obtenir toutes les cartes spectrales de la collection.

Review réalisée sur la version 1.0.0 gracieusement fournie par Zoink! Games.

Flipping Death est disponible depuis le 07/08/2018 sur l’eShop de la Nintendo Switch pour 19,99€ et arrivera en version boite en septembre prochain.