Verdict : 78/100

Les organisations contre le crime organisé recrutent ! En tout cas, Rico sur Nintendo Switch ouvre grand ses portes aux volontaires prêts à défoncer des portes et à éliminer les cibles. Nous nous y sommes infiltrés, voici notre verdict.

3, 2, 1, enfonce la porte !

Quatre mots simple vous seront inculqués dans Rico “kick doors, kill men”. Ils résument bien le but de ce jeu de tir à la première personne qui va droit au but. Vous devrez faire irruption chez les gangs du coin, tuer tout ce qui bouge et éventuellement récupérer des preuves ou encore désamorcer des bombes. L’action est au coeur du jeu et c’est bien là ce le rend addictif.

Vous avez été engagé pour démanteler le crime, une pièce à la fois. Et vous irez littéralement enfoncer une porte, exploser les vilains de la pièce, la fouiller si besoin pour ensuite passer à la suivante. Un appui sur le bouton B déclenche le coup de pied dans la porte et vous devrez être prêt à presser la gachette ZR pour vider votre chargeur sur les malfrats qui ne manqueront pas de riposter. Vous devrez viser juste et vite, vous ne disposerez que de quelques fractions de seconde de ralenti avant que l’action ne devienne vraiment chaotique. Quand tous les ennemis sont morts, faites le tour de la pièce pour récupérer des munitions ou un boost de santé avant de passer à la suivante.

De l’action homéopathique

Rico est conçu comme une enfilade de pièces qu’il faut nettoyer puis succinctement explorer. L’action est ainsi concentrée en petits instants qui finissent par créer une véritable envie d’y replonger de suite. De plus, les niveaux sont générés aléatoirement donc chaque nouvel essai permet de renouveler l’expérience. Ouvrirez vous la porte d’un petit couloir rempli de vilains chauves ou une large pièce de gros costauds sur-équipés ? Vous lancerez-vous dans une exécution minutieuse avec votre pistolet ou préfèrerez-vous décimer tout ce beau monde en mode furie avec votre mitrailleuse ? Tout ou presque est possible dans le jeu et c’est bien cela qui le rend vraiment génial. Evidemment, au début les armes ne sont pas toutes accessibles mais passé quelques niveaux du mode campagne, l’arsenal devient vraiment palpitant.

On peut sortir d’un niveau à n’importe quel moment en revenant à la première porte franchie, que les objectifs soient tous remplis ou pas. Mais plus on remplit de cases, et plus les bonus de fin de niveaux sont importants. On gagne de l’expérience qui débloque alors des aptitudes et des armes ou encore des éléments tactiques, de la santé et des améliorations de notre protection. Il faudra prendra garde de ne pas mourir pour éviter de voir la mission léthale perdue pour toujours, tout comme les suivantes sur cet axe du plan général. Cela veut dire moins d’XP et donc moins de mérite. On croisera parfois les doigts en ouvrant une nouvelle porte, dans l’espoir qu’un pack de soin soit caché dans cette pièce. Ou alors on rebroussera courageusement chemin pour ne pas perdre notre progression.

Plusieurs modes de jeu

On peut se lancer dans l’aventure Rico en solo et profiter de l’ensemble des missions de la campagne, du jeu rapide ou des salles quotidiennes mais le jeu prend sa vraie dimension avec un acolyte. L’aspect coopératif du jeu est très bien pensé et il faudra user de tactique pour prendre l’avantage face aux ennemis. Vous pourrez jouer en coopération locale en écran partagé en mode dock ou en ligne. Avec votre partenaire, le mieux sera de coordonner votre entrée dans une pièce en dégommant la ou les portes simultanément. Vous profiterez alors du bullet-time pour exploser vos ennemis communs qui ne sauront plus où donner de la tête. Un pur bonheur !

Graphiquement, le jeu fait penser au style choisi par Borderlands et cela fonctionne très bien. Les performances du jeu sont correctes malgré des temps de chargements parfois un peu longs et quelques textures qui peinent à s’afficher à temps. Mais l’action bat vraiment son plein et on n’a pas vraiment le temps de s’attarder sur ces détails. Les missions quotidiennes permettent d’inscrire son nom dans les classements en ligne mais aussi de gagner quelques bonus esthétiques. Une belle manière de créer l’envie de replonger dans Rico, même pour tuer quelques minutes seulement.

Notes

Graphismes
Gameplay
Histoire
Intérêt

Conclusion

Rico est un FPS au principe simple qui va droit au but : enfoncez les portes et tuer tout ce qui se trouve derrière. Vous entrerez facilement dans cette routine d’exploser la porte, les vilains, fouiller la pièce et refaire la même chose dans la suivante. On s’amuse vraiment dans les niveaux générés aléatoirement en solo mais c’est en coopération en duo que le fun prend une autre dimension jouissive. Les attaques coordonnées offrent un vrai sentiment de supériorité et d’accomplissement. Les temps de chargements sont parfois un peu longs mais le fun du jeu nous fait vite oublier l’attente. Rico est une bonne pioche dans la liste des jeux de tir à la première personne de la Nintendo Switch.

Review réalisée sur la version 1.2.0 gracieusement fournie par Thunderful Games.

Rico est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch depuis le 14/03/2019 pour 19,99€.

Text content