Verdict : 98/100

Premier jeu du studio français La Moutarde, Old School Musical arrive fièrement aujourd’hui 13 septembre sur l’eShop de la Nintendo Switch avec ses pixels et chiptunes. Entre aventure, shoot them up et course automobile, les développeurs ont pioché leurs influences dans tous les genres pour délivrer un jeu de rythme hors normes. Alors, cacophonie ou symphonie grandiose ? (On a peut-être déjà vendu la mèche dans le titre de l’article). Tentez votre chance avec notre concours pour gagner un code OSM.

Tib et Rob sont sur un bateau

Tib et Rob sont élevés par leur maman sur une île perdue au milieu de nulle part. On apprend assez vite que les deux garçons souhaitent de tout leur coeur en partir et surtout s’éloigner de leur mère qui est plutôt… autoritaire, pour ne pas dire diabolique. Elle leur impose un entrainement quotidien drastique pour qu’ils deviennent des héros. Cet entraînement se fait à coups de séries de 300 pompes, de dizaines de kilomètres de marche et de lancers de machine à laver. Bref, c’est épuisant et vraiment pas digne de l’éducation d’enfants.

Vous suivez cette joyeuse famille d’allumés avec une certaine appréhension au début pour entrer dans le vif du sujet : le jeu de rythme. On voit une espèce de cible au centre de l’écran et des notes de couleur qui y affluent. Il faut évidemment appuyer sur le bouton adéquat (A, B, X ou Y) au moment où la note atteint la cible pour marquer le rythme et valider notre progression. La balade autour de la maison des deux frères est assez abordable et fait office de tutoriel. On découvre à cette occasion que certaines parties des partitions sont à jouer avec les gachettes L ou R.

Un jeu de rythme, mais pas que

Old School Musical nous emmène dans une aventure épique qui nous fera voyager dans les références de l’histoire des jeux vidéo. Tib et Rob partiront finalement de leur île pour tenter de sauver le monde d’un invasion de bugs. Ils rencontreront de nombreux personnages hauts en couleurs et ne manqueront pas d’exprimer leurs personnalités tout à fait attachantes et surtout extrêmement drôles. Les développeurs se sont amusés sur la narration et les dialogues du jeu et il faut avouer que c’est un délice à savourer.

Chaque niveau est un prétexte pour déguiser les personnages autrement ressemblant à de vulgaires pixels blancs. On ne vous citera pas le contenu de leur garde-robe pour ne pas vous spoiler le plaisir de découvrir l’étendue de l’imagination des développeurs mais sachez que les références à la pop-culture vont bon train. Evidemment, ne regardez pas les captures d’écran qui illustrent cet article !

Le jeu est un savant mélange des genres qui le rend passionnant pour le joueur mais aussi pour le spectateur qui profitera des actions des personnages en fond d’écran si le joueur parvient à enchainer les notes. Ainsi, on verra l’épée de nos héros atteindre leur cible lors de notre réussite, mais aussi leur vaisseau pulvériser les ennemis et bien plus encore. Le jeu de rythme est lié à l’aventure et c’est une idée brillante.

Un gameplay aux petits oignons

Avec tout cela, on en oublierait presque de vous parler du coeur du jeu, son gameplay. Comme dans tout jeu musical, il faut un sens du rythme et du timing assez aiguisé. On se repère aux touches qui défilent à l’écran et on se cale finalement sur la musique qui nous entraine jusqu’au bout de la nuit. Disponible en trois difficultés, le jeu est jouable sans trop de soucis en mode Normal, nous avons rejoint le générique de fin sans aucun échec dans cette configuration, avec des scores finaux entre 67 et 95%. Notre passage en mode difficile a déclenché une crise de fou rire tellement la marche à gravir est haute mais pas impossible, puisqu’avec un peu d’entrainement nous avons pu terminer quelques niveaux.

Old School Musical réserve encore d’autres surprises puisqu’après le générique, se débloque un mode de jeu supplémentaire. Espèce de mode Remix, on y trouve des musiques originales sur lesquelles les notes font quelques facéties. Les flèches indiquées sur les touches se mettront à tourner pour dérouter votre cerveau, quelques bugs feront vibrer l’écran ou encore les notes deviendront minuscules au point de vous sentir vieillir en quelques secondes. Evidemment, on s’y amuse tout autant que dans le mode histoire et même si cela fait des heures que l’on profite du jeu, on a du mal à le poser pour atténuer la crampe qui s’est installée dans notre pouce.

Le jeu propose également de rejouer aux niveaux du mode histoire et du mode bonus dans un mode Arcade. On y retrouve les trois difficultés au choix ainsi que nos records personnels. On peut également choisir de jouer les musiques classées par compositeurs. Une belle façon de les mettre en avant pour leur formidable contribution au jeu. On a aussi la possibilité de jouer en coopération jusqu’à quatre. Cela ne sera pas une mince affaire puisque les joueurs devront être parfaitement synchronisés pour vaincre. De belles parties de rigolades en perspective… si vous êtes bons joueurs, sinon vous pourriez perdre quelques amis.

Une ambiance parfaite

Le jeu de La Moutarde a été réalisé avec un grand amour des jeux vidéo et ça se ressent à chaque seconde. Les personnages se moquent d’eux-mêmes, les références à des jeux de notre enfance fusent et on profite d’un pixelart coloré qui fleure bon la nostalgie. Les environnements sont variés puisque le jeu est finalement une grande aventure. Les dialogues sont tranchants, on sourit et on rit même de bon coeur face à un humour qui fait toujours mouche.

L’important dans un jeu de rythme est aussi d’avoir une bonne bande-son. Collant à l’atmosphère forte en pixels, celle-ci est uniquement constituée de musique Chiptune. Vous savez, les musiques réalisées grâce aux bruits d’ordinateurs d’une époque où on étaient encore petits. On retrouve au détour des niveaux des mélodies connues et on s’éclate à jouer l’hymne classique de Tetris en voyant Tib et Rob dans un espèce de space shooter où ils explosent des météorites en formes de tetrominos. Le décalage est simplement génial.

Notes

Gameplay
Graphismes
Histoire
Intérêt

Conclusion

Pour un premier jeu, le studio français La Moutarde met la barre très haute avec un petit bijou de jeu de rythme qui fait la part belle à la narration et à l’humour. Quelques phases de jeu sont également d’un genre différent mais on vous laissera profiter de cette surprise à votre tour. L’ambiance tout en pixelart rend un vibrant hommage aux jeux qui ont bercé notre enfance et la bande-son chiptune nous emporte par son rythme et on profite des oeuvres des différents compositeurs en s’amusant. L’humour omniprésent, les personnages qui ne se prennent pas au sérieux même en sauvant le monde et le gameplay ultra précis font d’Old School Musical une petite pépite qu’il serait vraiment dommage de manquer. 

Review réalisée sur la version 1.0.0 gracieusement fournie par Playdius.

Old School Musical est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch depuis le 13/09/2018 pour 12,99€.