Verdict : 74/100

Voilà une semaine et demie que j’ai acheté Lego City Undercover et je me suis bien amusé.

Pour les habituĂ©s des jeux Lego, cet opus ne sera pas une surprise… d’autant plus qu’il est lui-mĂŞme un simple portage de l’ancienne exclusivitĂ© sur Wii U.

Mais, si ce n’est pas là un jeu pour les hardcore gameurs, il n’en demeure pas moins qu’on passe un bon moment avec ses missions principales et qu’il reste moyen de bien s’amuser après dans la plus grande tradition délirante Lego.

Dans Lego City Undercover, vous incarnez le policier Chase McCain, de retour dans la ville pour arrĂŞter Rex Fury…

Pour les fans de Lego mais pas que…

Lego City Undercover est la version junior de GTA : un monde ouvert, de nombreux personnages, véhicules et situations, le tout accessible aux adultes comme aux enfants. Mais il y a Lego Touch : le grand n’importe quoi, pour le plus grand plaisir de tous.

[Trailer Switch] LEGO City Undercover

LEGO City Undercover, gros trip façon LEGO en mode open-world !Plus d'informations sur https://switchfan.org/jeux/lego-city-undercover-version-boite-telechargement-13go-donnees/

Publiée par Switch Fan sur Mardi 28 mars 2017

Personnellement, je suis un grand fan des Lego (les jouets) et c’est ma première approche d’un jeu vidĂ©o Lego. Bien qu’ayant largement dĂ©passĂ© l’âge du public qui semble ĂŞtre la cible de ce titre, je me suis bien marrĂ©. Et si je dis “semble”, c’est parce que le jeu s’adresse aussi bien aux jeunes qu’aux “vieux” fans ; les rĂ©fĂ©rences sont nombreuses et abordables Ă  plusieurs niveaux.

Là ou vos enfants ne verront qu’un passage fun, vous vous prendrez au jeu à tenter de reconnaître des passages de films populaires. C’est là tout l’art Lego : lier le ludique et le populaire.

Un portage de la Wii U à la Switch réussi

Il semble que certaines fonctionnalitĂ©s du jeu d’origine, sorti en 2013, utilisaient jusqu’alors le gamepad de la Wii U : le scanner, le zoom, l’appareil photo, trouver des criminels ou des briques spĂ©ciales…

Comme je l’ai déjà dit, je n’ai pas essayé la version Wii U mais à aucun moment la manière de « porter » cette fonctionnalité sur la nouvelle console ne m’a pesée.

Le gameplay anciennement dédié au gamepad est plutôt très facile et assez intuitif. Par exemple pour le scanner, on se met dans une zone bleue et on appuie sur A ; les appels téléphoniques sont miniaturisés en pastille, ce qui reste très lisible.

Il semble que le temps de chargement est infiniment plus court que sur la Wii U sur laquelle il était à la limite du supportable. Rien de tel ici (20 sec max), si ce n’est parfois un peu de framerate (pas vraiment gênant dans un univers Lego).

Gameplay

Pour le reste du gameplay, il est extrĂŞmement simple.

Outre le saut et le bouton action classique, il reste les touches consacrées aux déguisements de Chase McCain, votre héros. C’est d’ailleurs dans ces derniers que réside le grand attrait du jeu.

Au début, vous incarnez un simple personnage Lego sans aucune capacité particulière. Ensuite, très rapidement, le mode histoire vous fait découvrir d’autres tenues Lego classiques (madeleine de Proust pour les adultes et élément fun pour les enfants), à commencer par l’uniforme de policier.

Déguisements et capacités

A chaque déguisement son associés une ou des action(s) et capacité(s).

Chaque niveau pourra requérir l’utilisation de plusieurs déguisements. Une simple pression sur L /R suffira à se changer. Facile.

Les véhicules seront plus ou moins faciles à conduire en fonction de leur type et, comme la plus grosse partie des décors, seront destructibles.

La collecte de pièce vous permettra de faire des constructions ou méga constructions (rassurez-vous, c’est en mode automatique), dès lors que vous aurez assez de pièces pour la faire. Si vous êtes en mission, il y aura toujours assez de pièces à portée pour vous permettre de faire la construction nécessaire à son achèvement.

Si la collecte de pièce s’avère vite rébarbative, le fait qu’on découvre en le faisant de nombreuses mini constructions, astuces et passages permet de ne pas en faire un handicap pour le jeu.

Le petit plus, c’est bien entendu la possibilitĂ© de jouer en mode coopĂ©ratif : deux joueurs pour plus de fun.

D’ailleurs, notez que les deux joueurs ne sont pas soumis Ă  la mĂŞme mission et sont chacun en mode libre. Les deux joueurs peuvent faire deux fois plus de dĂ©couverte !

Monde ouvert et plein d’humour

Le monde, lui, est assez grand. C’est en fait l’adaptation des jouets Lego City et de ses gammes de jeu (pompiers, policiers, ouvriers…) !

Lieux

Comme indiqué précédemment, vous n’êtes pas au bout de vos surprises à chaque coin de rue. Si les missions vous lassent, il vous suffira de vous balader un peu pour faire des découvertes au fil de votre exploration.

Vous pourrez trouver des choses à détruire et des briques à collecter absolument partout ! Certaines briques comme les dorées ou les rouges sont spéciales. Vous trouverez aussi au gré de vos ballades ou des missions des jetons de déguisement.

Quand j’ai terminé le jeu, il m’a affiché 23,5% d’achèvement total, ce qui me laisse encore de nombreuses énigmes à résoudre. Je pense toutefois ne jamais pousser à 100%, cela s’avérera certainement un peu répétitif et rébarbatif.

Missions assez simples

Si vous vous contentez des missions principales, Lego City Undercover vous offrira une vingtaine d’heures de jeu.

Le principe se situe entre le casse tête (fabrication et activation de mécanisme), le jeu de plateau et quelques combats, le tout de manière simple et baignant dans un humour décalé. Pas une fois je n’ai été bloqué plus de trois ou quatre minutes.

Évidement, cela pourra s’avĂ©rer un peu plus complexe pour des enfants mais rien d’insoluble dès lors qu’on a intĂ©grĂ© les principes de base. D’autre part, l’histoire est assez bien faite pour nous les faire assimiler de manière didactique sans que l’on s’en rende compte.

Si les missions sont simples, leur scenario est assez dĂ©lirant ! Parfois mĂŞme un poil “dĂ©bilisant”…

Notes

Gameplay
Graphisme
Intrigue
Intérêt

Un bon moment de fun

Personnellement, sans que ce soit le jeu du siècle, j’ai passé un très bon moment (notamment avec ma petite fille) entre deux parties de Zelda.

Fan de Playmobil, amateurs de casses tĂŞtes insolubles et de gameplay ardu, passez votre chemin. Le but de Lego City Undercover est Ă  l’image de la Switch, de la distraction Ă  la cool : sachez-le !