Verdict : 79/100

Vaporum a fait ses débuts sur Steam en septembre 2017 et a été plutôt bien accueilli par les joueurs et les critiques. Le dungeon crawler arrive désormais sur Nintendo Switch et nous avons eu le privilège de pouvoir nous y engouffrer pour vous en livrer tous les secrets. Enfin, juste nos impressions, on vous laissera résoudre ses mystères vous même.

Une mystérieuse tour

Tout commence par une introduction dans laquelle on découvre notre personnage échoué sur des rochers. Devant lui se dresse une énorme tour en métal qui semble l’appeler. Alors qu’on n’y distingue aucune porte à proprement parler, le bâtiment semble créer une connexion indescriptible avec le protagoniste principal. Une ouverture apparait alors et on s’engouffre vers l’inconnu avec une petite pointe d’angoisse.

La phase de gameplay se met en route, nous plaçant en vue à la première personne. Les déplacements du personnages s’effectuent sur une grille, on avance donc case par case dans ces méandres de couloirs et de pièces. La première étape sera de comprendre comment ouvrir la porte. Il faudra regarder autour de nous, tenter de trouver un objet interactif ou deux pour voir le chemin s’éclaircir. On avance avec le stick gauche, le stick droit gère la rotation du personnage ou seulement son regard en gardant la gachette ZR enfoncée. Les débuts sont assez maladroits mais l’absence d’ennemis lors de cette phase de découverte permet de s’habituer sans trop de stress. On obtient assez vite un exosquelette que l’on ne pourra plus quitter ensuite. Il faudra en choisir un en fonction de ses capacités et donc de l’expérience de jeu que l’on veut vivre. L’un est plutôt axé sur l’attaque, l’autre sur la défense, un autre encore sur la technologie. Ce choix est définitif, il faudra tenter de bien appréhender votre futur style de jeu.

Des puzzles et des combats

Qui dit Dungeon Crawler dit avancée pas à pas d’une pièce à une autre. Ici on avance dans le couloir, on trouve une porte, le mécanisme pour l’ouvrir et on avance doucement en se demandant ce que l’on va découvrir ensuite. L’équipement de notre personnage grandit au fil des découvertes. D’abord un pied de biche pour les combats rapprochés avec les robots qui peuplent cet endroit, puis une arme à feu. On découvrira d’autres améliorations au cours de l’aventure pour se soigner ou augmenter notre protection, par exemple.

Chaque pièce sera à explorer de fond en combles, en évitant de tomber dans un puits ou de se faire bruler par la vapeur, par exemple. On fouillera les casiers des anciens ouvriers, on poussera des caisses pour activer des interrupteurs et on découvrira des trésors qui pourraient bien nous conter l’histoire de ce lieu lugubre. Le bestiaire, si l’on peut l’appeler ainsi sera composé de robots volants ou marchant au sol comme des araignées ou autres animaux, du moins au début. Ils prennent forme humaine lorsque l’on avance dans l’aventure et ils useront alors d’armes redoutables. Les combats ne sont pas nécessairement compliqués, on prend soin d’esquiver les attaques pour décocher nos coups ou nos tirs dès que possible. On est parfois attaqué par deux ennemis en même temps, ce qui rend la gestion de la douleur et des dégâts un peu plus complexe mais rien n’est vraiment insurmontable. On gagne de l’expérience à chaque combat et un léger aspect RPG apparaît avec les différents équipements que l’on trouve au cours de l’aventure.

Une ambiance travaillée

Vaporum nous plonge dans une aventure Steampunk plutôt palpitante où l’histoire se déroule via des enregistrements vocaux ou des notes de service laissées par les anciens employés. Tous les dialogues, si l’on peut les appeler ainsi, sont doublés en anglais avec talent et conviction ce qui aide à l’immersion. Le sous-titres français sont présents pour permettre une parfaite compréhension à tous. On regrettera de ne pas pouvoir régler la taille du texte en mode portable, celui-ci est un peu petit pour un confort optimal mais cela n’est pas non plus rédhibitoire. Les graphismes du jeu sont assez sombres dus à son thème mais les environnements restent suffisamment lisibles pour apporter une atmosphère suffisamment oppressante pour être intéressante.

Notes

Graphismes
Gameplay
Histoire
Intérêt

Conclusion

Vaporum est un Dungeon Crawler à l’ambiance steampunk qui vous fera passer un bon moment. Les contrôles sont un peu maladroit au début mais on s’habitue assez vite. On se perdra presque littéralement dans le dédale de couloirs et de pièces mystérieuses du jeu à la recherche de clés, de réponses et de trésors. On combattra également quelques ennemis pour la forme et on ne verra au final pas passer les heures passées au coeur de cette tour énigmatique.

Review réalisée sur la version 1.0.0 gracieusement fournie par Merge Games.

Vaporum est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch depuis le 11/04/2019 pour et en version cartouche chez Signature Edition.