Le nouveau concept du Nintendo Labo est arrivé depuis bientôt une semaine maintenant et, pour les amateurs, un groupe Facebook dédié au nouveau concept de Big N existe déjà. Si les avis semblent majoritairement positifs du côté des acheteurs, le web commence à nous remonter les premières utilisations originales des Toy-Cons – et les premiers hacks des jouets en carton.

Publié il y a peu sur Twitter et relayé sur Reddit, voici une utilisation inédite de la moto du Labo.

Le kit moto pour diriger un fauteuil roulant

Pour des raisons médicales, le jeune nippon Kentaro Yoshifuji a été dans l’impossibilité de se rendre à l’école entre 10 et 14 ans mais cela ne l’a pas empêché de développer un esprit critique et une intelligence hors du commun. Amateur de capes noires comme ses idoles issus des mangas, Yoshifuji s’est spécialisé dans l’aide aux personnes en situation de handicap en créant sa société, OryLaboratory, en 2012. Ce japonais au génie indéniable (il a déjà plus de 10 prix et récompenses en ingénierie et science) est connu pour deux de ses inventions :

  • L’avatar de robot OriHime : ce petit robot permet aux personnes en situation de handicap de vaincre la solitude en pouvant intéragir avec leur environnement, même à distance, grâce à un nouveau corps artificiel contrôlé par smartphone ou tablette.
  • Un fauteuil roulant électrique unique au monde dirigé grâce aux yeux de son conducteur : grâce à un système d’eye tracking, le fauteuil suit le mouvement des yeux et se déplace.

Mais revenons à notre sujet. Dans cette courte vidéo publiée par Takery/TK2/Yuu, vous pouvez apercevoir la dernière création de Yoshifuji (Ory pour les intimes) : un fauteuil roulant dirigé grâce à la moto du multi kit Nintendo Labo.

Première mondiale : un fauteuil roulant électrique dirigé par le Nintendo Labo !

Pour réaliser cette prouesse qui fait le buzz et cumule déjà des milliers de vues, @origamicat a utilisé le kit Moto issu du multi kit Nintendo Labo pour contrôler le mécanisme de déplacement du fauteuil roulant. Grâce à cette utilisation originale, le nippon a pu transformer ce fauteuil, incarnation du handicap, en une moto incroyable en carton. Et comme vous pouvez le constater, le jeune homme de 13 ans atteint d’une maladie cardiaque semble ravi de ce hack qui lui aura permis, l’espace d’un instant, de retomber en enfance et de retrouver un semblant d’innocence.

Une customisation haut de gamme

Si son utilisation originale du concept Labo peut faire sourire, il nous faut préciser que ce hack n’est pas à la portée de tout le monde. En effet, pour réaliser cette modification, Yoshifuji Kentaro a du utiliser le fameux Atelier Toy-Con proposé dans tous les logiciels du Nintendo Labo mais le chercheur a aussi apporté certaines modifications au fauteuil roulant et à la console Nintendo Switch. Un récepteur enregistre les commandes de la moto pour permettre le déplacement (tourner, accélérer et freiner) et les transmet au moteur du fauteuil roulant de manière à ce qu’il puisse interpréter les signaux électriques.

Même si ce jeune japonais démontre un génie aussi impressionnant que son empathie pour les personnes en situation de handicap, cette utilisation détournée du Nintendo Labo démontre bien que l’utilisation des Toy-Cons n’est soumise à aucune règle et reste limitée par sa propre imagination.

En plus de rajouter du fun, les kits Nintendo Labo permettent d’adoucir le quotidien, de relier virtuel et réel et, pourquoi pas, de rapprocher les gens. Dans tous les cas, merci Kentaro Yoshifuji pour cette démonstration de solidarité qui devrait nous inspirer.