Dotée d’une mémoire interne de 32 Go, la Nintendo Switch permet de se créer un petite collection de jeux embarqués digitalement mais ses limites sont, il faut l’avouer, vite atteintes. Si l’on pouvait penser que le recours aux cartouches pouvait aider à passer outre ce manque de place dans la mémoire de la console hybride, une annonce de Nintendo vient chambouler cette idéalisation de la réalité.

Une carte microSD sera nécessaire pour certains jeux Nintendo Switch qui contiennent un contenu plus que conséquent et pour lesquels du stockage supplémentaire est requis pour que les joueurs puissent expérimenter le jeu dans son ensemble.

Le premier exemple de jeu “gourmand” en matière de stockage sera vraisemblablement NBA 2K18 comme le montre la jaquette du jeu qui a été mise à jour, ajoutant un bandeau annonçant le besoin de télécharger une partie du contenu du jeu ainsi qu’une carte microSD. Le jeu restera jouable sans carte microSD mais seulement certains modes de jeu seront disponibles.

Les joueurs préférant télécharger leurs jeux sur l’eshop seront également impactés mais seront prévenus lors de l’achat de l’espace nécessaire à l’installation du jeu en version dématérialisée.

En marge de cette annonce, un partenariat de Big N avec SanDisk, la filiale dédiée aux cartes microSD de Western Digital. Des cartes microSD de 64 Go et 128 Go estampillées Nintendo Switch envahiront donc bientôt les rayons pour agrandir la capacité de stockage de votre console hybride. Pour les besoins du marketing, ces cartes microSD seront présentées dans un packaging Mario ou Link et seront disposées non loin des jeux à destination de la Switch.

Êtes-vous déjà équipé d’une carte microSD pour votre console ou attendez-vous d’y être contraints par la gourmandise des jeux à venir ?