L’histoire des entrepreneurs ayant marqué l’économie mondiale de leur empreinte, et celle des grandes sociétés auxquelles ils ont laissé leurs noms, regorgent souvent d’anecdotes plus surprenantes les unes que les autres. Que ce soit pour trouver un nom d’entreprise ou pour choisir quels produits mettre en avant, les récits de ces multinationales comportent régulièrement des détails difficiles à imaginer. Alors, quand l’on sait que Nintendo fait aujourd’hui partie des plus grands producteurs de jeux vidéo au monde, l’on s’attend à ce qu’il y ait forcément une multitude d’événements qui ont conduit la société au niveau qui est le sien. Et c’est effectivement le cas ! De la petite boîte qui ne produisait que des cartes, à celle qui fait aujourd’hui le bonheur de millions de jeunes joueurs de par le monde à travers des jeux de toutes sortes, découvrez le parcours mouvementé de Nintendo.

Et si on laissait la chance au ciel ?

En 1889, une entreprise nommée Nintendo Koppaï est créée par Fusajiro Yamauchi au Japon.

Ce premier nom, en langue japonaise, signifie :

Laissons la chance au ciel.

Cette petite entreprise artisanale commercialisait des cartes à jouer, que Fusajiro lui-même fabriquait. Aidé par une popularité grandissante, liée au succès que rencontraient ses cartes, le jeune entrepreneur japonais vendit si bien qu’il se vit dans l’obligation de recruter des assistants pour l’aider dans la production et dans la commercialisation. Mais pour lui, il était hors de question d’espérer recevoir une aide de la part de la chance ; pour ce faire, il ne se contenta pas de cette progression, et voulut aller plus loin en vendant ses cartes à l’étranger. Comme dans son pays, ce fut à nouveau un succès. Mais la diversification intervenant peu, un certain manque d’engouement commença à être observé, alors que Fusajiro eut tour à tour comme successeurs son gendre, puis son petit-fils Hiroshi, qui resta à la tête de la société jusqu’en 2002. Sous l’égide du dernier cité, l’entreprise se lança aussi dans la production de portions de riz individuelles, la gestion d’une compagnie de transport ou encore la création d’hôtels. Mais par rapport à son activité originelle, tous ces domaines relèvent assurément de l’anecdote !

Voilà pourquoi, toujours dans une logique de diversification, Hiroshi et son équipe pensèrent en 1973 à innover en revenant aux sources : ce fut la naissance du jeu vidéo Nintendo.

Des jeux toujours plus divertissants

Entre 1970 et 1983, Nintendo travailla d’arrache-pied pour se lancer sur le marché neuf que constituaient les jeux vidéo. Débutant avec des bornes d’arcade, la société rencontra un succès plutôt mitigé, avant de connaître une véritable réussite par la suite. D’abord, grâce à la console Famicom, qui se vendit aux États-Unis et au Japon, Nintendo se distingua par des scénarios de jeu globalement plus divertissants que ceux de ses concurrents, et par un graphisme de bon niveau pour l’époque. Vint alors l’ère de la Gameboy dans les années 1990, qui fit alors définitivement entrer l’entreprise dans le rang des leaders mondiaux du jeu vidéo. Entre 2001 et 2016, se succédèrent plusieurs consoles portables commercialisées en Asie, en Europe et en Amérique, consoles grâce auxquelles Nintendo réussit à se maintenir au sommet, au point de proposer désormais une application mobile et la première console hybride, la Nintendo Switch.

La preuve de ce succès ? En utilisant un logiciel de création de logo gratuit, il n’est pas rare de trouver le logo de Nintendo parmi les modèles !

Et vous, quel est votre avis sur l’épopée de Big N, l’empire du pixel ?