Non il ne s’agit pas de l’annonce d’un nouveau jeu Switch mais ce fait divers aux Pays-Bas lequel, de part les circonstances et moyens utilisés, peut prêter à sourire… ou pas.

Police, don’t move!

Il y a quelques jours, la Police néerlandaise a réussi à démanteler un trafic de drogue qui sévissait sur le dark web (le dark web est le contenu Internet – World Wide Web www – disponible sur des darknets ou des réseaux overlay qui n’est pas référence et reste disponible à des adeptes par l’intermédiaire de logiciels spécifiques).

Les malfaiteurs au nombre de 4 expédiaient des dizaines de milliers de substances illicites (LSD, XTC, cocaïne et MDMA) dans le monde entier grâce au réseau postal. Pour se faire, ils cachaient leur marchandise dans des emballages anodins réalisés à l’aide de l’impression 3D.

Quel rapport avec Nintendo ?

Après une surveillance de plusieurs mois, les forces de l’ordre ont procédé a l’arrestation des individus. Lors des perquisitions, ils ont découvert en plus d’armes, de voitures et de bitcoins, de nombreuses imprimantes 3D. Les dealers utilisaient l’impression en 3D pour créer notamment des copies de cartouches de jeux Nintendo pour dissimuler leurs substances illicites dans un double fond intégré.

Même si la Police néerlandaise n’a pas précisé de quel système Nintendo il s’agissait, on remarque sur la photo que la cartouche en question est une copie pour un système Famicom.

Bref, un jeu dangereux suivi d’un second et probablement définitif Game over pour les malfaiteurs.

[NDLR : merci Methode pour ce fait divers autour de Nintendo. Si vous souhaitez proposer votre article et le diffuser sur notre média. consultez nos modalités de publication.]