Starlink : Battle for Atlas : le Space Opera d’Ubisoft sur Switch

Ce jeu annoncé lors de l’E3 par Ubisoft est passé pour l’instant assez inaperçu et pour cause, il n’est prévu que pour l’automne 2018. Pourtant le concept a l’air sympathique. Petite présentation.

Sorte de mélange entre No man’s sky et Skylander, ce titre promet de nous transporter dans l’immensité de l’espace. Pour cela, un vaisseau entièrement personnalisable sera à la disposition du joueur.

Développer avec le moteur Snowdrop, Ubisoft nous promet de pouvoir explorer la totalité des 7 mondes du système Atlas en toute fluidité. Chacun de nos actes aura des conséquences qui impacteront sur l’histoire de façon à ce qu’aucun voyage ne se ressemble.

Un Space Opera Ubisoft, rien de bien neuf

La nouveauté se situe au niveau de la façon de construire le vaisseau. Ce dernier, ainsi que ces équipements, s’assembleront à la façon d’un “jouet” pour s’amarrer à la manette de jeu. Chaque modification sera directement appliquée dans le jeu.

Pas de panique, si vous n’avez pas envie de vous taper un vaisseau spatial à proximité de votre Switch (voir attacher à celle-ci) en mode portable, les développeurs ont prévu la possibilité d’avoir les même éléments en version digitale. Ils nous promettent également que toutes les pièces seront modulables et associables entre-elles.

Envie d’enlever une arme en plein combat pour la remplacer par une que vous jugez plus adaptée ? Vous venez d’entrer dans l’atmosphère et vos réacteurs à impulsion vous semblent plus adaptés que vos propulseurs hyperespace ? Dans les 2 cas, il sera possible de les changer et ce à n’importe quel moment du jeu.

Niveau gameplay, on ne peut malheureusement pas dire grand chose pour l’instant si ce n’est que les codes du TPS sont respectés. Pour ce qui est des graphismes, si cela ressemble au trailer ci-dessous, ça peut être intéressant surtout au niveau de l’exploration des mondes.

Pourtant, se fier au trailer pour les graphismes serait faire preuve d’une confiance aveugle puisque pas mal d’éditeurs de jeux vidéos ont, par le passé, présenté des trailers plus aboutis graphiquement que le jeu final.

Pour le moment, Ubisoft refuse d’en dire plus sur ce jeu comme le nombre de vaisseaux ou de pièces détachables. Nous savons par contre que des développeurs ayant travaillé sur des licences comme Assassin’s creed, Far cry et Watchdog font partie de l’équipe de développement. Une preuve qu’Ubisoft ne prend pas ce jeu à la légère.

En attendant plus d’informations, restez connectés et admirez les images fournies par Ubisoft.

Vos avis ?