Voici une petite analyse de Splatoon 2, sachant que j’y joue régulièrement depuis 3 mois environ.

Un gameplay majoritairement semblable

Par rapport au premier opus de la « nouvelle » série, le gameplay est globalement le même. Mis à part des amélioration au niveau de la fluidité, de la maniabilité ou encore des graphismes (c’est un peu normal !), rien de totalement nouveau, excepté un nouveau mode de jeu.

Des modes de jeu identiques au premier avec quelques nouveautés

Les modes de jeu principaux sont en match classique la guerre de territoire, en match pro la défense de zone, le bazookarpe ainsi que l’expédition risquée. Malgré l’ajout d’un mode « tournoi », je parle évidemment du mode Ligue, qui utilise les mêmes modes de jeu que les matches pro. MAIS, Je dis bien mais, rassurez-vous, il y a du nouveau contenu !

Le Salmon Run avec son mode « survie » présent à certains horaires dont le but est de survivre à 3 vagues de salmonoïdes, faciles ou difficiles selon votre expérience, est tout simplement génial ! Je parle en connaissance de cause !

Le célèbre mode solo, avec de nouveaux niveaux, une nouvelle histoire et des ennemis totalement différents renouvelle l’IP. De quoi s’amuser durant de nombreuses heures 🙂

Des stages pratiquement tous différents du 1er opus

Des 8 stages présents à la sortie mondiale du jeu (le 21 juillet 2017), seulement 2 provenaient du Splatoon édité sur Wii U ! Les nouveaux stages, plus beaux, mieux pensés, sont tout simplement parfaits ! De plus, il y a chaque mois un ajout de stage dont je vous parle un peu plus bas.

Les armes, toujours les mêmes ?

Les armes sont quasiment les mêmes que dans le premier épisode de la série, mais est-ce vraiment un défaut ? Les armes secondaires sont associées à d’autres armes principales, 2 armes secondaires sont totalement nouvelles (bombe curling et lance-bulles) et il y a aussi de nouveaux ultimes qui sont tous très différents.

Dans les nouvelles armes, il n’y a que des innovations ! Du double-encreur au double-nettoyeur, du para-encre aux Snipers de qualité, les armes sont de plus en plus diversifiées, et ça, c’est vraiment bien !

Des mises à jour tous les mois !

Un des gros atouts du jeu, c’est qu’il n’est jamais terminé et qu’on ne peut pas en faire le tour.

Chaque mois, plusieurs armes et au moins un stage sont ajoutés au jeu. Des armes, avec évidemment leur nouvelle arme secondaire, et parfois leur ultime ! On a vu par exemple le remake de Serre Goémon ou l’ajout de nouvelles maps comme Manta Maria ou Canalamar, ajoutée il y a 2 semaines. Le jeu ne cesse de grandir et de proposer du nouveau contenu !

Des événements qui déchirent !

Si vous jouez à Splatoon 2, vous les connaissez sûrement… Les festivals, marque de fabrique de Splatoon, ces événements mensuels qu’on ne peut pas manquer !

Choisissez un camp entre deux choses d’une même catégorie et du même genre (vitesse-endurance, mayo-ketchup, gâteau-glace…) et combattez les joueurs ayant choisi l’autre camp pour gagner des récompenses et du prestige pendant toute la durée du splatfest.

LE point négatif…

Un des gros défauts du jeu, en tant que joueur, ce sont les temps de chargement et les déconnexions… Les temps de chargement prennent parfois jusqu’à 2 minutes alors qu’une partie dure entre 3 et 6 minutes. Si vous avez une très bonne connexion, vous ne serez que très très rarement déconnectés, rassurez-vous !

Mais le problème n’est pas vraiment là, le plus gros souci, c’est lorsque les autres sont déconnectés. Jouer en 3 VS 4 pendant 3 minutes, c’est la défaite assurée ! Et même si Nintendo punit les joueurs déconnectés (rage quit), on en peut rien y faire :/

Ma note finale

Pour terminer cet article, je vais donner la note finale que, pour moi, le jeu mérite : 8,5/10.