Il semble que voir arriver Rocket League sur Nintendo Switch devienne de jour en jour une réalité plus qu’un rêve.

En effet, le vice président de Psyonix, Jeremy Dunham, a annoncé que ses équipes étaient en train de plancher sur la question, à savoir si leur communauté de joueurs souhaitait un portage de Rocket League sur Switch.

Un souhait communautaire

Cette phase d’évaluation voulue par Psyonix est une sorte d’étude préliminaire chargée de décider si l’aventure Switch vaut le coup.

Comme pour les autres plateformes, nous évaluons le travail. Nous regardons quelles sont les exigences techniques [NDLR : de la Switch].

Nous regardons si notre communauté a une vraie demande dans ce sens et comment cela pourrait profiter à la communauté dans son ensemble.

Comme vous l’aurez remarqué, Jeremy Dunham parle de communauté. C’est cette dernière qui sera à l’origine du portage sur Switch de ce jeu mêlant voiture et football, si portage il y a.

Pour rappel, le jeu de sport atypique lancé en 2015 n’a eu de cesse de grandir sur les plateformes où il est proposé (PC, Mac, Linux, Xbox One et PS4), gagnant chaque jour plus de joueurs jusqu’à atteindre en janvier dernier 25 millions d’utilisateurs enregistrés – 29 millions actuellement.

Cependant, l’adaptation du jeu sur Switch nécessite du temps et des moyens, deux choses que Psyonix utilise savamment avec pertinence et stratégie. On sait aussi que la communauté est au cœur de chacun des prises de décision du studio de développement.

Alors, si vous voulez une version Switch de Rocket League, faites entendre la voix de la communauté Rocket League et demander leur gentiment sur Facebook et Twitter par exemple.