Verdict : 83/100

Untitled Goose Game est un jeu de réflexion développé par le studio australien House House, dont c’est le deuxième jeu après avoir sorti Push Me Pull You en 2016, un jeu de sport qui proposait déjà un ton décalé. Ici, vous êtes aux commandes d’une oie qui se lève un matin dans l’optique de tourmenter un petit village pour son profit personnel. C’est une aventure pleine de malices qui attend le joueur prêt à voler dans les plumes des obstacles sur sa route.

Metal Goose Solid

Dans Untitled Goose Game, le joueur se retrouve donc dans la peau d’une oie collectionneuse de cloche (un hobby aussi appelé la campanophilie). En route pour le village voisin afin d’ajouter une nouvelle pièce à sa collection, cette oie démoniaque est prête à tout : martyriser un homme dans son jardin avant de lui voler ses clés et de l’enfermer hors de son jardin ou encore harceler un jeune enfant jusqu’à ce qu’il se réfugie dans une cabine téléphonique, tout ça dans le but de lui voler son jouet et de le cacher au milieu d’une brocante pour l’obliger à le racheter.

Pour réaliser tous ses méfaits, vous avez accès à un éventail d’action qui feront de vous le plus redoutable des oiseaux aquatiques : vous pouvez évidemment courir, mais aussi vous baisser pour être plus discret, agiter vos ailes et cacarder (le cri de l’oie) pour distraire ou surprendre vos opposants. Mais c’est à vous de bien utiliser et combiner vos capacités pour semer la zizanie dans ce paisible village, car dans Untitled Goose Game, un grand pouvoir implique une grande irresponsabilité.

L’oie et désordre

Mais pourquoi tourmenter ces villageois si ça ne fait pas partie de votre objectif, me demanderez-vous ? Eh bien, parce qu’ils sont tout simplement sur votre chemin, le jeu se découpant de la manière suivante : vous arrivez dans une zone avec une liste de tâches à effectuer (qui consiste surtout à faire de la vie des humains présents un enfer) qui une fois complétée vous donne accès à une dernière tâche pour pouvoir débloquer la zone suivante. Un schéma de progression qui se répète cinq fois, jusqu’à trouver l’objet de votre quête. Une fois la précieuse cloche récupérée, vous devrez ramener votre trésor au point de départ de votre aventure en retraversant tout le village. Il faudra toutefois faire attention aux villageois qui vous poursuivront tel l’ennemi public numéro un !

Mais le jeu ne s’arrête pas pour autant après avoir effectué votre larcin. Des missions bonus s’offrent à vous pour continuer à martyriser le village, ainsi que la possibilité de refaire le jeu avec un meilleur temps. D’un point de vue graphique, le jeu dégage une certaine légèreté avec son esthétique de cahier de coloriage pour enfant et une interface qui se laisse facilement oublier. Une légèreté renforcée par une bande-son qui semble tout droit sortir d’un film comique de l’époque du cinéma muet, avec son piano qui accompagne le joueur, des moments calmes à ceux plus intensifs des bêtises et des poursuites qui s’en suivent.

Prises de becs

Untitled Goose Game n’est cependant pas exempt de tout défaut. Le plus important est lié à sa qualité : le jeu est trop court. Comptez en moyenne 2h-2h30 pour finir l’objectif principal du jeu si le jeu ne vous bloque pas trop. Au total, le jeu peut être complété à 100 % en moins de 5 heures.

Il est aussi bon de noter que toutes les tâches n’ont pas le même niveau de compréhension. Certaines peuvent en effet être moins directs dans leurs énoncés. Le joueur peut se retrouver à avoir comme tâche de voler des vêtements pour faire une « lessive », mais aucune machine à laver à l’horizon. Il faut alors comprendre qu’il faut rassembler les vêtements demandés par le jeu puis de les jeter dans une fontaine avant d’y déposer un savon. Ça peut paraître simple dit comme ça, mais le jeu n’habitue jamais vraiment le joueur à faire la différence entre les énoncés à prendre au pied (palmé) de la lettre et ceux qui sont plus libre d’interprétation. Pour autant, cette « difficulté » supplémentaire n’est pas forcément un mauvais point : le joueur doit juste se préparer à l’idée que s’il joue une oie trompeuse, le jeu peut lui aussi s’amuser à tromper le joueur.

Notes

Graphismes
Gameplay
Rejouabilité
Intérêt

Conclusion

Untitled Goose Game est le bon exemple d’un jeu de réflexion qui peut convenir à n’importe qui. Ses graphismes, sa musique et son ton décalé attireront le joueur curieux et peu familier aux jeux de réflexions. Mais si vous êtes plutôt du genre à aimer la gymnastique cérébrale, le jeu propose des tâches qui peuvent se montrer compliqués, surtout après avoir fini le jeu. Et même si l’on regrette une durée de vie trop courte, que cela ne soit pas un frein au joueur qui décide de tenter l’expérience proposée par Untitled Goose Game, car le jeu sait se montrer généreux, tel un bon foie gras que l’on déguste en famille au moment des fêtes de fin d’année.

Untitled Goose Game est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch depuis le 20/09/2019 pour 19,99€.