Verdict : 75/100

Treasure Stack avait été présenté lors d’un Nindies Summer Showcase en août 2018 et avait fait son petit effet aux nostalgiques de Wario’s Woods sur NES et SNES. Ce nouveau puzzle game est arrivé sur l’eShop de la Nintendo Switch ce 1 mars 2019, voyons ensemble s’il mérite qu’on lui mette le grappin dessus.

Des coffres et des clés

Comme tout bon puzzle-game, Treasure Stack propose d’empiler intelligemment des blocs et de les faire disparaître avant que la limite de remplissage de l’écran ne soit atteinte. Les mécaniques de jeu proposent un léger twist par rapport aux alignements colorés ou non de Tetris ou Puyo Puyo par exemple. Ici il faut regrouper les coffres de même couleur et espérer obtenir une clé de même teinte afin de les ouvrir et les voir s’effacer de l’écran. Pour gérer tout cela, notre personnage se promène au milieu des blocs et peut porter des piles de coffres ou clés pour les déposer ailleurs. Il peut également sauter sur les piles adjacentes mais si celles-ci deviennent trop hautes, il faudra faire un peu de place avant d’espérer progresser.

En mode solo, le temps joue contre nous et une jauge se remplit de blocs ennemis qui sont cycliquement projetés sur notre terrain de jeu. Pour ce débarrasser de ces vilains cubes noirs, il est nécessaire d’éliminer les coffres adjacents. Cette technique est assez classique pour les habitués des jeux de ce types. Il est tout à fait possible de déplacer les blocs surnuméraires pour les grouper et les éliminer de manière tactique. En marge de ces bâtons dans les roues, le jeu nous offre en outre des blocs bonus qui permettent de déblayer plus facilement certaines zones du plateau. La bombe fera exploser les éléments autour d’elle tandis que l’épée permettra d’éliminer une ligne complète de blocs. A vous de découvrir ces bonus utiles et d’en faire bon usage.

Plusieurs modes de jeu

Jouer seul, c’est bien joli, ça permet de s’entraîner et d’avancer vers la maîtrise des commandes simples du jeu. Cependant, après quelques tours de chauffe, il est toujours intéressant de tester nos capacités face à d’autres joueurs. Cela est possible en multijoueur local jusqu’à quatre sur la même Nintendo Switch. Chaque élimination de coffres cumule des blocs ennemis qui finissent par aller bloquer vos adversaires. Mais ils vous les rendront bien volontiers !

Treasure Stack propose également un mode multijoueur en ligne que nous n’avons cependant pas pu tester dans le cadre de cette review, les serveurs étant vide de joueurs. On peut toutefois vous dire que les développeurs ont prévu plusieurs options de jeu en ligne. Un mode Saison qui offre des objets de personnalisation de votre personnage et de son grappin en cas de victoire (les personnalisations se débloquent également hors ligne), un mode Non Classé pour s’entrainer tranquillement avec d’autres joueurs et le mode Salon pour jouer entre amis. Le succès du jeu en ligne dépendra du nombre de joueurs qui adopteront Treasure Stack.

Une présentation sympathique

Le jeu de Pixelakes propose son challenge facile à comprendre mais difficile à maîtriser dans un style pixelart fluide et plutôt coloré. Les coffres de couleurs et les blocs d’action sont facilement reconnaissables. On entre donc rapidement dans l’action. Les différentes options de personnalisation du personnage raviront les collectionneurs qui aiment jouer déguiser en chevalier armé d’un grappin terminé par une tronçonneuse, par exemple. C’est loufoque et ça apporte de la rejouabilité à l’ensemble. On aurait préféré une meilleure visibilité des éléments disponibles sous conditions, avec une jauge de pièces voire une boutique. Cela aurait certainement exacerbé l’envie de refaire juste une partie pour obtenir un personnage ou un grappin supplémentaire.

Notes

Gameplay
Graphismes
Rejouabilité
Intérêt

Conclusion

Treasure Stack reprend un concept vieux comme le monde des jeux vidéo et y ajoute un twist avec l’idée des clés à associer aux coffres pour s’en débarrasser. Le grappin permet d’attraper les blocs lors de leur descente et notre personnage est alors en charge de les dispatcher par couleur pour éviter l’engorgement. Les mécaniques sont simples à comprendre mais il faudra des heures d’entraînement avant de maîtriser complètement les subtilités du gameplay. Le mode solo permet de s’exercer face au temps qui nous envoie cycliquement des blocs noirs tandis que les modes multijoueurs en local et en ligne offrent de véritables perspectives de tester notre suprématie. Le succès de Treasure Stack dépendra du nombre de joueurs à l’adopter pour cette dernière option de jeu, les serveurs étant trop peu fournis à l’heure de l’écriture de cette review pour statuer. 

Review réalisée sur la version 1.0.0 gracieusement fournie par Pixelakes.

Treasure Stack est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch depuis le 01/03/2019 pour 17,59€ (15,83€ jusqu’au 08/03/2019).