Verdict : 90/100

La Nintendo Switch est taillée pour les jeux à plusieurs grâce à ses deux Joy-Cons attachés à son écran. Alors que l’on peut déjà faire la course, s’affronter sur les cours de tennis et bientôt se battre jusqu’à envoyer nos adversaires dans le décor, un autre type de jeu est sorti entre temps : le party-game. Chef de file des jeux en famille et entre amis ou l’on partage un moment de challenge et de coopération, Super Mario Party annonce plus de 80 nouveaux mini-jeux et des centaines d’heures de jeu. Voyons si le pari est gagné.

Un jeu de l’oie interactif

Pour les trois du fond qui n’auraient pas encore approché un jeu de la série Mario Party, sachez qu’il s’agit d’un grand jeu de l’oie. On progresse sur un plateau en lançant un ou plusieurs dés. Équipe de Mario oblige, de nombreuses cases spéciales sont au rendez-vous, qu’elles vous fassent gagner ou perdre des pièces, qu’elles vous offrent des objets spéciaux ou déclenchent des évènements environnementaux, on ne s’ennuie jamais. Le but du jeu est d’amasser des pièces pour acheter le plus d’étoiles possibles. A la fin du nombre de tours prédéfini, le vainqueur est celui qui a le plus d’astres brillants en poche. Chaque fin de tour est ponctuée d’un mini-jeu compétitif, coopératif ou semi-coopératif. On affronte donc soit l’ensemble des collègues en individuels, soit on joue en deux contre deux ou alors en un contre trois. Les plaisirs sont variés et les mini-jeux sont en général bien conçus pour être faciles à appréhender tout en offrant un bon challenge pour qui joue avec des partenaires contrôlés par l’ordinateur. Une partie de Super Mario Party durera entre 60 et 120 minutes selon le choix du nombre de tours et on profitera des évènements au fil des différents tours qui modifient un peu la dynamique de progression. Le mode Mario Party classique permet ainsi de jouer chacun pour soi, en suivant plus ou moins le tracé des plateaux en tentant d’arriver toujours le premier vers Toadette et son étoile.

Chaque personnage possède un dé normal numéroté de 1 à 6 mais aussi un dé spécial qui lui est propre. Chacun peu alors user et abuser de stratégie en choisissant le protagoniste qui peut avancer de 10 cases en un seul lancé. Évidemment, cet avantage est pondéré par des malus en termes de pièces potentiellement perdues mais le jeu en vaut souvent la chandelle. D’autres personnages peuvent se joindre à vous lors de votre progression sur le plateau en atterrissant sur une case allié. Un collègue vous sera alors attribué au hasard et vous profiterez de son dé en plus du votre à chaque lancé. C’est alors l’occasion de prendre un avantage non négligeable. Ces alliés pourront également être à vos côtés dans certains mini-jeux, offrant une avance parfois fort sympathique.

Des modes de jeu à la pelle

Outre le mode Mario Party qui est le cœur du jeu tout en étant un petit peu lent si l’on y joue à deux puisque l’on doit attendre les tours des deux personnages contrôlés par l’ordinateur, on trouve également un mode Mario Party en duo qui redynamise l’ensemble en permettant de parcourir les plateaux en équipes de deux contre un autre duo. Ici les déplacements sont liés au lancés des deux dés des personnages qui s’additionne et on peut choisir soit de rester ensemble ou alors tenter de dominer le plateau en en remportant l’ensemble des secrets et bonus. Lors des phases de mini-jeux, on joue en solo ou en équipe mais c’est toujours le duo qui gagne des pièces, une belle façon de renforcer des liens d’amitié ou d’entraide familiale. On regrette parfois que certains mini-jeux se répètent dans une même partie mais lorsque l’on gagne, on arrête vite de s’en plaindre.

Les épisodes précédents de la série avaient forcé les personnages à parcourir les plateaux tous ensemble dans un véhicule. Bien que l’on se réjouisse que cette pratique soit désormais révolue, le mode de jeu Excursion en Rafting permet de se remettre en selle, tous dans le même radeau. Chacun affublé d’une pagaie, il faut alors faire avancer le bateau gonflable tantôt à droite, tantôt à gauche pour attraper les ballons des mini-jeux pour y battre des records qui permettent de gagner du temps. Ce temps cumulé offre alors la possibilité d’atteindre la fin du parcours… en tout cas l’un des fins possibles. Ce mode de jeu est finalement ultra dynamique puisqu’il faut utiliser l’action de ramer avec le Joy-Con pour voir les personnages se mettre en action à l’écran et on profite aussi des mini-jeux coopératifs pour créer une vraie cohésion dans notre salon. Évidemment, cette joyeuse ambiance n’empêche pas de râler sur le partenaire qui ne rame jamais quand il faut ou qui ne cesse de tomber dans le ravin alors qu’il doit passer la bombe à son voisin. Les fous rires sont bien présents et on s’amuse vraiment tous ensemble à choisir le chemin à emprunter pour venir à bout de toutes les ramifications de cette folle rivière.

Du rythme et des mini-jeux

On pourra tester son sens du rythme dans la section Scène Rythmique qui met en scène des mini-jeux musicaux où il faut secouer le Joy-Con de différentes manières pour marquer les points. Notre timing devra être précis pour obtenir un score parfait et on profitera des différents modes de difficulté pour parfaire notre technique. Les parties de jeu de rythme sont de durée moyenne mais si on y met assez d’énergie, on peut ressentir une légère fatigue dans le bras. Les thèmes sont aussi variés que faire sauter les personnages pour récupérer des pièces dans des blocs “?” ou essuyer des vitres pleines de mousse ou encore jouer les majorettes. La musique est entraînante et bien tout ce qu’on lui demande. Le challenge d’atteindre un score parfait est relevé sans être inaccessible et celui de s’amuser seul ou avec des amis est facilement réussi.

On pourra évidemment profiter des mini-jeux dans un mode dédié où l’on pourra soit choisir d’y jouer à la file en aléatoire ou choisir ceux que l’on préfère pour montrer notre suprématie. C’est un mode de jeu qui sera anecdotique pour beaucoup de joueurs mais qui pourra aussi servir d’entraînement aux plus assidus, notamment si l’on veut battre la Route des Défis. On y enchaîne les 80 mini-jeux dans une difficulté élevée pour remporter un joyau comme lorsque l’on joue à l’ensemble des plateaux en solo ou en duo ou encore lorsque l’on découvre toutes les sorties du mode rafting. Les bonus octroyés sont symboliques mais on obtient la fierté d’être arrivé au bout du jeu et d’avoir vaincu bon nombre de challenges. On prendra un peu de temps pour profiter des jeux de la salle de jeu des Toads où l’on pourra s’affronter à bord de tanks, jouer au baseball ou encore faire la course en mode sur table avec deux écrans Nintendo Switch couplés. On a vraiment accroché au baseball qui est plus technique qu’on peut le penser au début.

Super Mario Party passe le cap du jeu en ligne avec la possibilité d’affronter des joueurs du monde entier sur une série de cinq mini-jeux qui permettent de marquer des points qui sont alors cumulés pour effectuer le classement. On regrette la redondance des jeux qui plombe un peu l’intérêt de la manœuvre mais on salue tout de même l’effort de Nintendo de proposer une version jouable en ligne. On aurait pu imaginer un mode plateau en ligne entre amis mais ce n’est pour le moment pas à l’ordre du jour pour Nintendo.

Des gestes et du fun

Si vous aviez suivi l’actualité autour de Super Mario Party avant sa sortie, vous n’êtes pas sans savoir que le jeu n’est pas compatible avec la Manette Pro ni avec le mode portable en solo (avec les Joy-Cons accrochés sur la console. Ceci est du à la nécessité d’effectuer des gestes pour contrôler notre personnage dans la plupart des mini-jeux. Beaucoup sont également jouable aux boutons lorsqu’il faut esquiver des météorites tout en attrapant du pop-corn, courir le plus vite possible entre les obstacles ou encore choisir l’intrus dans une liste. La reconnaissance de mouvements fonctionne très bien, on arrive aisément à retourner notre cube de viande dans la poêle, faire sortir les bonbons de leur flacon, faire sauter les poissons hors de l’eau en soulevant notre filet et, le plus important, frapper dans les mains de nos coéquipiers à chaque Hip, Hip, Hip, Hourra! Le gameplay est, vous l’aurez compris, accessible à tous, joueurs assidus comme novices, ce qui fait de Super Mario Party un excellent jeu à partager avec tout le monde pour des soirées enflammées.

Comme tout bon jeu Nintendo, on retrouve la patte graphique colorée et fraîche avec les personnages habituels du Royaume Champignon. Chacun choisira d’incarner les frères plombiers ou l’une des princesses mais aussi l’un des méchants de l’histoire avant d’obtenir les personnages cachés tout droit sortis de la jungle, entre autres. Le design des plateaux et des jeux est ultra plaisant à jouer, comme Big N sait si bien le faire. La profondeur du titre se cache dans la multitude de façon de jouer, seul ou en équipe et dans les activités annexes comme la créations de tableaux en autocollants qui ravira les artistes en herbe. Les ambiances musicales sont également au niveau où on les attend, rythmées, variées sans être trop entêtantes.

Notes

Gameplay
Graphismes
Rejouabilité
Intérêt

Conclusion

Super Mario Party amène le plus joyeux et connu des party games sur la Nintendo Switch et c’est une réussite. On profite des plateaux en mode chacun pour soi ou alors on préfère y jouer en duo, cela va dépendre de la compagnie sur notre canapé, finalement. Le rafting est une excellente surprise très dynamique et le mode en rythme permet de tester nos performances musicales. L’ensemble est cohérent et permet de passer de belles heures de jeu seul mais surtout en famille et entre amis à se défier et à jouer ensemble pour décrocher les étoiles. Le contenu à débloquer est parfois accessoire mais contribue à nos pousser à profiter encore plus des diverses possibilités de jeu qui nous sont offertes.

Review réalisée sur la version 1.0.0.

Super Mario Party est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch depuis le 05/10/18 pour 59,99€ et en version cartouche en édition classique ou en édition accompagnée des Joy-Cons vert et rose.

Gameplay
Graphismes
Rejouabilité
Intérêt

Conclusion

Super Mario Party amène le plus joyeux et connu des party games sur la Nintendo Switch et c’est une réussite. On profite des plateaux en mode chacun pour soi ou alors on préfère y jouer en duo, cela va dépendre de la compagnie sur notre canapé, finalement. Le rafting est une excellente surprise très dynamique et le mode en rythme permet de tester nos performances musicales. L’ensemble est cohérent et permet de passer de belles heures de jeu seul mais surtout en famille et entre amis à se défier et à jouer ensemble pour décrocher les étoiles. Le contenu à débloquer est parfois accessoire mais contribue à nos pousser à profiter encore plus des diverses possibilités de jeu qui nous sont offertes.

Review réalisée sur la version 1.0.0.

Super Mario Party est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch depuis le 05/10/18 pour 59,99€ et en version cartouche en édition classique ou en édition accompagnée des Joy-Cons vert et rose.