Verdict : 88/100

Alors que SteamWorld Dig 2 est sorti sur Nintendo Switch en septembre dernier, voilà que débarque son prédécesseur, classiquement nommé SteamWorld Dig. Créé par les suédois de Image & Form Games, ce jeu est un mélange d’exploration, de plateforme et de réflexion. Est-ce que tous ces genres font bon ménage ou est-ce là un gloubiboulga indigeste ? Creusons ensemble le sujet.

Il tape sur des cailloux et c’est numéro 1

Rusty arrive à Tumbleton pour hériter de la mine de son oncle. Pas trop ému de le retrouver mort dans une caverne non loin de la surface, vous voilà armé de la pioche de tonton pour creuser vers la sortie. Vous rencontrez vite Dorothy qui vous aide à comprendre comment manier cette pioche et aussi que la roche contient des pierres plutôt précieuses. Elle vous invitera donc à la rejoindre en surface pour vous acheter ces pierres contre de la monnaie sonnante et trébuchante. Ce troc bien sympathique vous permettra de faire affaire avec l’un des autres rares habitants de la ville, le père de Dorothy, qui vous permettra d’améliorer vos capacités. Dans quel but ? Pour retourner de plus belle dans la mine pour déterrer encore et toujours plus de trésors !

Le jeu est donc basé sur une boucle d’actions. Vous creusez dans la mine, vous trouvez des métaux de valeur puis vous les vendez pour ensuite dépenser votre bénéfice pour être capable d’explorer dans de meilleures conditions. Rusty, votre personnage, est un robot doté d’une lampe qui emmagasine la lumière, celle-ci est consommée lorsque vous plongez dans les méandres de la terre mais un retour en surface les poches pleines (ou vide si le coeur vous en dit) suffit à recharger ses batteries. Il faudra cependant acheter de nouvelles pioches plus solides pour percer les divers matériaux présents dans la mine. Le jeu revêt alors un aspect MetroidVania puisque vos capacités nouvellement acquises vous permettront certainement d’accéder à des endroits jusque là interdits voire à d’autres mondes, mais on ne vous en dira pas plus.

Hey ho hey ho, on rentre du boulot

Si la description du jeu vous semble le rendre répétitif, sachez qu’en fait les différentes phases de creusée sont bien dosées et les récompenses tombent assez vite pour avoir envie d’y retourner de plus belle avec nos nouveaux joujous. Rusty est également un robot à vapeur qui obtiendra des capacités propres au personnage qui rendront l’exploration encore plus amusante. Même lorsque l’on tombe à cours d’eau, il suffit de creuser pour trouver une nouvelle poche qui ouvrira encore d’autres lieux… La curiosité est toujours récompensée, malgré la présence de quelques monstres qui mériteront les coups de pioche qu’on leur inflige, et c’est là que réside le bonheur de jouer à SteamWorld Dig.

Des objectifs apparaissent au fur et à mesure que l’on descend au plus profond de la mine. On découvre alors des cavernes où des portes sont verrouillées. Un peu de recherche permettra alors de trouver les leviers permettant d’ouvrir ces portes et avec elles un nouveau morceau du monde souterrain. On ne s’ennuie finalement jamais et on garde toujours l’envie de voir grandir l’inventaire des outils de Rusty et le voir évoluer de plus en plus agilement dans ce monde.

Voyage au centre de la Terre

Image & Form Games nous offre un voyage souterrain à l’ambiance steampunk mais aussi western. Les couleurs sont chaudes et le style cartoon est très plaisant. Les animations des personnages sont très travaillées et on s’amusera toujours des postures de joie de Rusty lors de la découverte d’une nouvelle capacité. L’état d’esprit des habitants de Tumbleton est détendu et est contagieux. On s’amusera donc à creuser en petites sessions comme en plus longues, en mode portable ou en profitant de l’écran de sa télévision. Tous les prétextes seront bons pour retourner à Tumbleton. Même la bande son aux sonorités western qui nous baigne encore plus dans cette ambiance si sympathique.

Notes

Gameplay
Graphismes
Histoire
Intérêt

Conclusion 

SteamWorld Dig est une jolie addition à la ludothèque de la Nintendo Switch à un prix raisonnable. On apprécie d’être récompensé efficacement lors des cycles de jeu qui auraient pu sembler répétitifs autrement. Rusty est un agile petit robot que l’on aime guider dans les méandres de la Terre armé de sa pioche toujours plus puissante à la recherche de pierres toujours plus précieuses. La profondeur du jeu (sans jeu de mots) est étonnante et extrêmement plaisante. Le tout est enveloppé d’une ambiance steampunk et western aussi bien visuelle qu’auditive et cela ne fait qu’ajouter une cerise sur le gâteau succulent qu’est le jeu.

SteamWorld Dig est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch pour 9,99€.

Review réalisée sur la version 1.0.0 fournie gracieusement par Image & Form Games.