Verdict : 96/100

Certains jeux vous font juste passer un bon moment. Vous jouez tranquillement, vous vous sentez détendus et puis s’en va. Ce n’est pas le cas de Shining Resonance Refrain. Ici, vous êtes littéralement emportés dans un autre monde. Un univers musical et coloré, teinté de légendes de hauts donjons et terribles dragons … bref, une claque vidéoludique.

Un gameplay à la hauteur d’une histoire mythique

Le jeu commence sur un opening qui vous spoile un tantinet sur ce qu’il vous attend. Enfin, disons plutôt que l’on vous dévoile les principaux protagonistes du jeu. Deux modes de jeu s’offrent à vous. Le mode classique et le mode refrain. Commençons par du classique. Vous voilà dans un donjon menaçant. Très vite vous prenez le contrôle de Sonia Blanche, un des chevaliers d’Astoria. Vous allez délivrer Yuma, un garçon un peu pataud. Mais Excella, la princesse héritière de l’Empire pour attend en haut de la tour. Grâce à un chant mystique, elle convoque une sorte de dragon de feu. Un Dragonmachina. C’est alors que Yuma révèle son vrai potentiel. En lui est scellé le Shining Dragon, le Dragon légendaire disparu depuis des décennies.

Un système de combat soigné

Vous incarnez désormais Yuma. Au fil du temps, on comprends que Yuma lutte contre le pouvoir du Dragon qui est à l’intérieur de lui. Le collier qu’il porte autour du cou lui a été offert par sa mère sur son lit de mort. Elle le supplie de ne pas utiliser le pouvoir du dragon, ou du moins de ne pas le libérer. C’est avec cette promesse au fond du cœur que Yuma se trouve déchiré entre l’envie de protéger Astoria. Et pour cela, de rudes combats sont à venir. Vous pouvez attaquer vos ennemis soit avec un attaque physique ou soit avec une attaque magique. Pendant le combat, Yuma peut se métamorphoser en Shining Dragon ce qui le rend surpuissant.

Vous pouvez également tuner vos instruments de combats afin d’augmenter leur puissance. Enfin, en attaquant en cœur, vous boosterez considérablement votre force d’attaque ainsi que votre défense. Tout dépend qui est le leader du mode B.A.N.D. Le système de combat est très bien pensé. Cette multitude de petits détails vous rend petit à petit invincible. Vos fidèles compagnons sont chacun spécialisé dans une méthode de combat. C’est donc à vous d’user de la bonne stratégie pour vaincre vos opposants.

Des graphismes époustouflants

Une chose est certaine : le jeu est beau. Dès l’opening de Shining Resonance Refrain, on est frappé par la qualité du dessin. Une plume qui nous rappelle des titres pionniers du genre comme Final Fantasy ou encore Sword Art Online. Les portées qui accompagnent les combattants pendant les séquences de combat sont cohérentes et harmonieuses. Les personnages sont tout aussi attachants les uns que les autres. De la petite Primula du Seagull Inn au zélé Zest, ils contribueront tous à rendre l’expérience de jeu fascinante. Quelques petits points ternissent un petit peu le tableau. Quand vous allez à la rencontre d’un ennemi, il y a un petit temps de flottement. Ce qui fait que le combat ne se déclenche pas immédiatement. Le jeu est aussi intégralement en anglais. Un pack avec les voix japonaises est disponible mais pour les autres communautés, il y a clairement une perte d’intérêt.

Notes