Verdict : 93/100

Que vous nous suiviez depuis longtemps ou que vous veniez d’arriver sur nos pages récemment, vous découvrirez rapidement que nous aimons les jeux de rythme. Quand Simogo a annoncé l’arrivée de Sayonara Wild Hearts sur Nintendo Switch, notre joie a été immense. Le studio est un petit nouveau sur la console hybride mais il fait partie des vétérans en ce qui concerne les jeux originaux sur d’autres plateformes. Voyons ensemble si cette dernière création fluo est à la hauteur de nos espérances.

See you later, alligator

Sayonara Wild Hearts nous conte l’histoire d’une jeune fille dont le coeur a été brisé et qui se retrouve alors propulsée dans un autre monde. Elle y incarne alors une héroïne masquée qui fera face à divers ennemis pour nous permettre de plonger dans son histoire de reconstruction. Tout est narré de manière assez abstraite, donc pas d’inquiétude sur le thème, il n’y a pas de prise de tête en vue. Le jeu est un jeu de rythme où notre personnage se déplace, en général, sur des pistes à la Guitar Hero. On doit alors y attraper des fragments de coeur et autres éléments brillants en se déplaçant latéralement en fonction des besoins.

D’autres phases de jeu différentes sont également au programme. L’angle de vue change, la perception du monde également et le challenge s’en voit alors toujours renouvelé. On glisse, on roule, on saute ou on pivote mais toujours en tentant de suivre la musique. Outre le stick gauche pour gérer les déplacements, le jeu nous demandera d’appuyer sur le bouton A avec un timing impeccable pour faire exploser notre score. Un anneau apparait autour de la note à jouer et lorsqu’il se resserre à la taille de celle-ci, c’est le moment de briller.

Ciao, bambino

Le score, parlons-en. Le but est d’amasser le plus grand nombre de point à la fin de chaque niveau pour obtenir le rang Or. Argent ou Bronze permettent d’accéder à la piste suivante mais c’est toujours plus gratifiant d’obtenir la plus brillante des médailles. Pour cela, il faut s’accrocher et amassez tous les morceaux disséminés dans les niveaux. En effet, les points attribués par élément vont crescendo. 1 puis 2 puis 3 jusqu’à obtenir des points par dizaines ou centaines en cas d’extrême dextérité. Certains niveaux proposent différents chemins, à nous alors de choisir le bon pour engranger le plus de cristaux.

La durée des niveaux est assez aléatoire. Certains sont assez longs avec plus de 3 minutes au compteur alors que d’autres dépasseront la minute de quelques secondes seulement. Cela peut être un petit peu frustrant lorsque l’on apprécie fortement la musique du-dit niveau et qu’il s’arrête avant que l’on en ait eu assez. Qu’à cela ne tienne, il suffit d’y replonger de suite pour en profiter encore un peu plus et tenter de battre notre record. Si un passage d’un niveau nous pose problème et nous voit mourir intensément à chaque reprise, le jeu nous propose de passer cette zone pour continuer l’aventure. Evidemment, notre score repart du niveau le plus bas mais mieux vaut continuer avec un malus de points plutôt que continuer à mourir en s’encastrant toujours dans le même mur, n’est-ce pas ?

Adios, amigos

Simogo présente Sayonara Wild Hearts comme un album pop interactif. On comprend mieux de concept une fois plongé dans le jeu et en alignant les niveaux pour progresser musicalement dans une oeuvre électro pop vraiment bien travaillée. Composée par Daniel Olsen avec la voix de Linnea Olsson et la complicité de Jonathan Eng, la bande-son est un élément central du jeu. On se perd dans ses sonorités, on est emporté par le rythme et ses changements et la chanteuse fait un merveilleux travail.

Comme tout bon album pop, la tracklist dure une cinquantaine de minutes au total. Cela peut paraitre peu mais le plaisir est tel que l’on ne s’arrête pas à une seule partie. D’autant plus qu’un mode de jeu supplémentaire se débloque après avoir joué les niveaux une première fois et qu’un autre se cache derrière l’ensemble des rangs or. Quelques énigmes sont également au programme pour vous pousser à relancer le jeu et recréer certaines conditions de réussite. L’ambiance visuelle de Sayonara Wild Hearts est aussi belle que sa bande son. De nombreuses nuances de rose néon se proposent devant nos yeux sur fond bleu nuit. Les styles graphiques varient parfois mais on ne vous spoilera pas les quelques surprises que le jeu a dans son escarcelle. On vous dira juste que si vous aimez les expériences visuelles et musicales avec un gameplay à la fois simple et pointu, ce jeu est un must have.

Notes

Graphismes
Gameplay
Rejouabilité
Intérêt

Conclusion

Sayonara Wild Hearts est un jeu de rythme décrit par ses développeurs comme un album pop interactif. On plonge dans la musique pour n’en ressortir qu’une fois complètement conquis par le concept. Le gameplay est simple mais demande une application pour obtenir les meilleurs scores sur l’ensemble des niveaux. L’ambiance sonore est parfaite et le visuel lui emboite le pas pour faire de l’expérience l’une des plus satisfaisantes du genre sur Nintendo Switch. Voir le générique du jeu est assez rapide et on peut y arriver en une heure mais l’envie de replonger pour les modes supplémentaires et parfaire nos performances est alors plus forte que tout.

Review réalisée sur la version 1.0.1.

Sayonara Wild Hearts est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch depuis le 19/09/2019 pour 11,99€. Une édition physique ainsi que la bande originale en vinyl sont disponibles en précommande chez iam8bit.