Verdict : 83/100

Beaucoup de joueurs Nintendo Switch rêvent sans toujours l’avouer de voir un jour apparaitre Grand Theft Auto dans leur ludothèque. A défaut du titre de Rockstar, on peut tout de même désormais se tourner vers un jeu du même acabit, Saints Row : The Third – The Full Package. Plongeons au coeur d’une guerre des gangs des plus folles.

(Re)Prenez les rênes du gang

L’action de Saints Row commence dès le lancement du jeu où l’on prend la suite du second opus. A la tête d’un des meilleurs gangs du coin, on se lance dans un braquage de grande envergure qui va plutôt mal finir. On ne va pas mourir mais on sera déchu de notre suprématie par le nouveau méchant pas beau et il faudra tout recommencer à partir de là. La mise en bouche est cependant une belle illustration de ce qui nous attend dans le jeu : des phases d’action à couper de souffle et extrêmement rocambolesques. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut vivre un tutoriel en équilibre sur un coffre de banque accroché à un hélicoptère.

La suite des aventures de notre chef(fe) de gang ne sera pas en reste. On vivra de l’action à cent à l’heure, avec des explosions dans tous les sens, des courses-poursuites et pas mal de protagonistes à escorter. Le jeu nous propose de suivre les missions dans le mode Histoire via notre téléphone. Une fois celle-ci accepter, il faudra se rendre au point de rendez-vous de ce grand monde ouvert. On choisira soit de passer beaucoup de temps à pieds ou alors on braquera la première voiture venue pour filer comme l’éclair à travers la ville. La conduite est un peu hasardeuse au début mais un petit passage dans le menu réglages permettra d’affiner la sensibilité pour vraiment profiter de ces moments en véhicules.

Des missions variées

Les missions se suivent et ne se ressemblent pas forcément. On pourra être amené à infiltrer un lieu pour tuer l’ensemble des membres d’un gang, protéger un dealer et ses clients, récupérer des informations, faire de gros dégâts en tanks ou participer à une émission de télé sanglante. L’éventail est même bien plus large que cela et on profite vraiment de cette diversité pour finalement passer plus de temps que prévu dans le jeu. L’arsenal de guerre de notre joyeuse troupe est aussi très varié et il faudra gagner de l’argent en réussissant des missions pour acheter de nouveaux joujoux. On arborera alors fièrement notre batte de base-ball affublée d’un sex toy violet, signature complètement dingue du jeu.

On devra aussi récupérer des bâtiments, soit par la force, soit en les achetant. Ces lieux permettent ensuite de renflouer automatiquement les caisses par les loyers collectés et donc d’asseoir encore un peu plus notre suprématie. Après tout, il nous faut vaincre trois autres gangs pour que le nom des Saints brille de nouveau au firmament des plus féroces. Le jeu est un portage direct du jeu original sorti en 2011, les contrôles sont donc ceux d’un jeu de cette époque mais fonctionne encore très bien transposés sur la Nintendo Switch. Bien que jouable aux Joy-Cons, on préfèrera la prise en main plus ergonomique de la manette Pro Controller si on en a l’occasion. L’accès aux menus est simple malgré la richesse de ceux-ci. La personnalisation du jeu étant poussée à l’extrême, on aurait pu craindre de s’y perdre, mais il n’en est rien et on y passe finalement beaucoup de temps.

Une ambiance chaotique jouissive

Outre la création de notre personnage à l’image qui nous sied le mieux, avec des options de taille, corpulence, couleurs, voix et attitude, on pourra aussi personnaliser les véhicules de fonction du gang. Ici aussi, on optera pour diverses options de couleur, tuning de la carrosserie et autres aspects mécaniques. Notre jeu ne sera jamais le même que celui d’un autre et c’est plutôt génial comme idée. Surtout que le jeu ne se prend jamais au sérieux et permet toutes les excentricités ou presque. Le plaisir procuré par l’assaut d’un lieu où il faut décimer tout le monde, l’adrénaline des courses en voiture et l’aspect grandiose des actions en hélico font que l’on revient toujours au jeu pour se défouler.

Alors oui, c’est un vieux jeu, mais Saints Row The Third : The Full Package s’en sort plutôt bien sur Nintendo Switch. La technique n’était pas au top à l’époque et reste assez rigide par moment mais rien ne vient casser l’action du jeu. Quelques ralentissements sont visibles lors des phases avec beaucoup d’éléments à l’écran, le cliping est présent et les textures sont parfois d’un autre age mais franchement, on s’en fiche un peu. Tout l’intérêt du jeu est de se promener en ville pour faire leur fête aux autres gangs, tuer des vilains dans l’émission la plus folle de la télé locale ou exploser les voitures de police à coups de missiles. C’est un grand n’importe quoi mais c’est génial. L’ensemble des dialogues du jeu est en anglais et plutôt crédible et les sous-titres français permettent de suivre les aventures farfelues de notre joyeuse bandes de malfrats. Cette version Nintendo Switch inclut tous les DLC précédemment sortis sur les autres supports et un mode coopératif qui permet de profiter de ce bac à sable avec notre acolyte préféré.

Notes