Verdict : 55/100

Avec son format tablette, la Nintendo Switch a un format parfait pour accueillir des jeux originellement conçus pour les écrans tactiles de nos téléphones ou tablettes. iFun4All nous a proposé d’essayer son portage de jeu mobile Red Game Without a Great Name et comme les nouvelles expériences ne nous font pas peur, nous avons accepté. Voici nos impressions.

Un concept qui aurait pu être intéressant

Qui dit jeu à destination de smartphone, dit jeu n’utilisant que la fonction tactile. Il faudra donc laisser de côté Joy-Cons et Manette Pro pour se concentrer sur l’écran de la Switch. Le jeu propose de guider un oiseau mécanique d’une cage à une autre en évitant les dangers se dressant sur sa route afin qu’il puisse livrer son message. Il faudra également récupérer trois objets en forme d’engrenage sur votre chemin pour valider le passage au niveau suivant et espérer arriver au bout des 60 niveaux que compte le jeu. Votre pouvoir magique sera de permettre au protagoniste de se téléporter d’un endroit à un autre. Pour cela, il faudra tenir appuyé votre doigt sur l’oiseau et tracer une ligne jusqu’à la destination choisie en évitant les barbelés et autres méchancetés qui vous enverront directement au début du niveau sans attendre.

Une frustration de tous les instants

Quelques éléments supplémentaires apporteront un peu de variété au niveaux mais la progression reste tout de même assez répétitive. La difficulté réside dans le fait que les niveaux défilent automatiquement à une vitesse assez lente, ce qui empêche parfois de voir ce qui attend votre oiseau lorsque vous le téléporté vers l’avant du niveau. Sans compter également que la maniabilité tactile bloque également une partie de la vue d’ensemble de l’aire de jeu. Si l’on ajoute à cela des zones de collisions plus larges que ce que l’on peut anticiper visuellement, la frustration prend vite le pas sur l’addictivité qu’un tel jeu pourrait faire naître.

Une atmosphère léchée qui aurait mérité un meilleur gameplay

Les échecs sont d’autant plus frustrants qu’un compteur affiche le nombre de morts subies lors de votre progression dans chaque niveau. Il n’y a pas d’autre punition que de devoir recommencer au début et voir une mort s’ajouter au compteur mais il n’y a pas non plus de récompense lorsque l’on parvient à terminer un niveau au premier essai à part un joli « parfait » sur l’écran de sélection du niveau. Le jeu peine à se renouveler au fil des niveaux et se révèle donc un joli concept non abouti. il reste alors l’esthétique tout en silhouette sur fond rouge ou rose qui offre un aspect sympathique qui aurait pu l’être encore plus si le jeu avait été adaptable sur grand écran. L’ambiance jazzy de la bande-son offre un peu de positif dans ce monde de brut et rend l’expérience tout de même auditivement appréciable.

Notes

Gameplay
Graphismes
Histoire
Intérêt

Conclusion

Red Game Without a Great Name est un jeu tout en tactile qui souffre de son gameplay et de zone de collisions trop aléatoires pour que le joueur puisse bien anticiper ce qu’il va arriver au personnage qu’il téléporte. La difficulté est accrue par un défilement automatique du niveau qui empêche également d’appréhender sereinement les dangers à éviter. Le jeu se rattrape avec son esthétique tout en silhouette sur fond rouge très agréable et une bande-son jazzy qui a le mérite de ne pas irriter lorsque l’on perd bêtement au même endroit d’un un même niveau. Disponible à petit prix pour 2,99€, le jeu peut être intéressant pour de très petites sessions de jeu entre deux parties d’autres gros jeux si l’on apprécie le gameplay tactile.

Rendez-vous sur l’eShop Nintendo pour le télécharger.