Verdict : 93/100

Lors du Nindies Showcase Spring 2018, un jeu nous a tapé dans l’œil par son esthétique mignonne et son concept coopératif. Fraichement arrivé sur l’eShop de la Nintendo Switch, Pode offre enfin aux joueurs la possibilité de tester son aventure nordique. Voici nos impressions pour vous guider vers un éventuel coup de cœur.

Bulder et Glo sont dans un bateau…

Lors du passage de quelques étoiles filantes, l’une d’entre elles s’égare et atterrit dans un monde de pierres. Elle y rencontre rapidement un gentil caillou qui décide de l’aider à atteindre la montagne pour qu’elle puisse rentrer chez elle. Glo l’étoile peut rayonner de lumière (ZR), ce qui permet à la végétation des cavernes que le duo parcoure de croitre abondamment. On s’amuse d’abord à découvrir ces lieux fades et à les transformer en pièces pleines de couleurs et de vie végétale. Bulder quant à lui peut activer des boutons en sautant dessus (B) où avaler d’autres cailloux pour les déposer sur des interrupteurs. Ceux-ci permettent alors d’aider notre second protagoniste à progresser en surélevant une plateforme par exemple. L’inverse est également possible puisque l’étoile peut activer des ascenseurs végétaux en rayonnant près de leur racine.

Les interactions sont intuitives et la curiosité nous pousse de toute façon à éclairer le moindre recoin des pièces dans lesquelles on se trouve pour en découvrir tous les secrets. Les premiers puzzles sont assez évidents pour nous permettre d’avancer rapidement vers d’autres qui requièrent de plus en plus de réflexion et d’organisation entre les deux personnages pour vaincre. Les aptitudes des héros grandissent au fil de l’aventure et sont introduites progressivement pour ne pas rendre la tache fastidieuse.

La curiosité mène au plaisir

Chaque niveau est composé d’une pièce ou caverne dans laquelle on doit trouver une solution pour ouvrir la porte vers la suivante. On éclaire donc un peut partout pour rendre l’ensemble joli et activer les éléments interactifs de l’environnement. Des éléments cachés sont également à découvrir, des peintures luminescentes ornent les murs, comme des vestiges d’une civilisation, mais aussi pour nous guider dans les actions coopératives nécessaires. On découvrira au début une esquisse de Glo sur les épaule de Bulder par exemple pour nous apprendre que cette courte échelle permet d’atteindre des plateformes trop hautes habituellement.

Chaque lieu à découvrir renferme des secrets à activer ainsi que de fleurs de pierre contenant des bonus brillants. Ceux-ci n’impactent pas directement votre progression et sont ainsi optionnels mais les collectionneurs et amateurs de complétion de jeu à 100% se réjouiront du challenge. On s’amuse alors à fouiller les moindres recoins et à se creuser les méninges pour tenter d’obtenir ces bonus parfois hors de portée à première vue.

Le jeu est entièrement jouable en solo en passant d’un personnage à l’autre mais invite indubitablement à jouer à deux. Chacun des joueurs peut alors contrôler Glo ou Bulder. Il faudra communiquer pour synchroniser les actions comme dans tout bon jeu coopératif et on prend alors beaucoup de plaisir à partager cette pépite. A noter que la coopération peut être activée ou désactivée à tout moment, permettant de progresser à sa guise dans une même sauvegarde au cours de la dizaine d’heures que compte le jeu.

Une réalisation au top

Pode nous avait conquis dans son trailer d’annonce par l’ambiance mignonne qui semblait régner dans le jeu. Une fois en mouvement, on se lie vite aux personnages ultra attachants. Leurs mimiques dès le début de l’aventure nous on fait fondre. Lorsqu’ils s’échappent vers une caverne et se tiennent accidentellement la main pour se rassurer, avec une réaction digne de deux enfants réalisant qu’ils sont devenus amis, on comprend alors que l’on sera émotionnellement lié aux protagonistes et à leur attitude positive.


Les graphismes du jeu sont dans un style low poly qui se veut tout de même moderne. Les environnements sont toujours plutôt fades lorsque l’on y entre pour la première fois mais nos deux nouveaux amis y créent toujours une flore chatoyante qui redonne le sourire et des étoiles dans les yeux. L’ambiance est résolument bon enfant et sans prise de tête et ça fait du bien. L’ambiance sonore est assurée par Austin Wintory qui signe encore une bande-son magistrale où les violons, violoncelles et autres instruments à cordes terminent de faire vibrer nos émotions. Les musiques sont contemplatives, calmes et on plonge dans ce cocon musical avec plaisir pour profiter encore plus des puzzles avec les deux héros.

Notes

Gameplay
Graphismes
Histoire
Intérêt

Conclusion

Là où Pode avait aiguisé notre intérêt lors de sa présentation, la prise en main a confirmé le coup de cœur instantané avec la production de Henchman & Goon. Les personnages sont hyper attanchants, l’ambiance mignonne et sans prise de tête offre un moment de détente formidable. Il faut apprendre à utiliser les aptitudes des deux héros pour les faire progresser dans les puzzles des 4 mondes mais tout cela se fait dans une espèce de bulle de bonheur presque indescriptible. La bande-son signée Austin Wintory permet de nous envelopper toujours plus dans ce chef d’œuvre vidéoludique que tous les amateurs de puzzle games, de jeux coopératifs et tous les curieux se doivent de posséder.

Review réalisée sur la version 1.0.0 gracieusement fournie par Henchman & Goon.

Pode est disponible depuis le 21/06/2018 sur l’eShop de la Nintendo Switch pour 24,99€.