Verdict : 81/100

La démo du projet Octopath Traveler (titre non définitif) est sortie le 13 septembre 2017 sur l’eshop, c’est un RPG développé par Square Enix, plus particulièrement les équipes responsables de la saga des Bravely.

Huit destinées

La démo nous permet de prendre part à l’introduction de l’aventure de deux des huit personnages du titre final, à savoir Olberic, ancien soldat ayant échoué à protéger son roi lors d’une bataille et Primrose, une danseuse en quête de vengeance suite au meurtre de ses parents.

Au début son histoire, Olberic coulant des jours paisibles dans un village, assume la fonction de maître d’armes pour la garde locale. Sa relative quiétude sera interrompue par l’arrivée de bandits. Il est vrai que ce schéma de scénario a été vu un nombre incalculable de fois dans les RPG, mais le jeu sait innover en permettant au joueur d’incarner également Primrose, une danseuse/esclave dont le « propriétaire » traite avec une des personnes responsables de la mort de ses parents. D’apparence vulnérable, Primrose saura se montrer impitoyable et déterminée face aux adversaires se trouvant sur le chemin de sa quête.

J’ai bon espoir que le jeu, par le biais des six autres personnages disponibles, saura nous proposer des situations peu habituelles et ainsi éviter de (trop ?) tomber dans les clichés du RPG (pas de héros amnésique ni cinq pierres/pendentifs/artefacts à trouver pour rétablir l’équilibre du monde et SURTOUT pas de mascottes kawaï…).

De plus, je suis curieux de savoir comment seront liés les huit scénarios entre eux et l’impact des choix de chacun. Il est à noter que le ton du jeu reste mature et, malgré le peu de temps passé avec les personnages, ces derniers n’en sont pas moins attachants.

Du neuf avec de l’ancien

La direction artistique du jeu s’inspire des graphismes de l’époque 16 bits pour les décors et personnages, mais sous stéroïde ! En effet, le moteur Unreal Engine 4 ajoute des effets de lumières, particules, flous et perspectives dans les décors. Avouons-le, ce jeu est un véritable bonbon pour les yeux ! La musique n’est pas en reste avec un thème de combat épique et celle des lieux parcourus reste satisfaisante, à voir pour la suite.

Avec ses combats au tour à tour, on a affaire à un pur JRPG, avec un affichage de l’ordre des actions à la Grandia. Le joueur a la possibilité de choisir un type d’arme en combat et d’attaquer un ennemi avec une arme à laquelle il est plus vulnérable, cette stratégie permettant de l’étourdir au bout d’un certain nombre de coups. L’autre mécanique de jeu dévoilée lors de la démo est un système d’exaltation qui permet à notre personnage d’amplifier ses sorts et attaques en échange de points (qui se rechargent au fil du combat). Ces mécaniques permettent d’infliger de gros dégâts à un adversaire voire de l’empêcher d’attaquer, d’autant plus que certains boss disposent de coups dévastateurs mais qui peuvent être évités avec un peu d’anticipation.

Les personnages disposent chacun d’une capacité spéciale, Olberic pourra défier en combat singulier un grand nombre de PNJ (ça ne marche pas sur les enfants) pour glaner des points d’expérience supplémentaires quand Primrose aura la capacité de « charmer » des personnages, lesquels se battront à ses côtés lors des combats. Reste à voir comment tout cela sera exploité lors du jeu final.

Un avant-goût plein de promesses

Si d’ores et déjà, le jeu de part sa patte artistique séduit (encore plus les fans des RPG de l’ère 16bits), les mécaniques de gameplay lors des combats permettent la mise en place de stratégies pour optimiser les affrontements, il reste à savoir comment seront exploitées les compétences de chaque personnage et la valeur ajouté qu’il en découlera. En ce qui concerne le scénario, les deux personnages demeurent charismatiques et une envie d’en savoir plus sur leurs aventures survient à la fin de chaque introduction, ce qui est plutôt bon signe !

J’ai hâte de savoir comment seront entremêlées les différentes histoires (pourra t’on jouer leur antagoniste ? ce serait une idée intéressante) et comment seront étoffées les mécaniques de gameplay.

Impression globale

Je vous recommande d’essayer la démo en ligne disponible sur l’eShop et de vous faire votre propre avis sur le jeu Nintendo Switch Octopath Traveler prévu pour 2018. Personnellement, je l’achète Day one.

[NDLR : merci à Guillaume I. pour sa nouvelle review. Vous voulez proposer votre avis sur un titre Switch ? Envoyez-nous votre contenu et nous le diffusons.]