Verdict : 75/100

Le jeu vidéo est un médium de transmission assez formidable. A travers des expériences de jeu et donc d’amusement, certains studios prennent le temps de partager des faits historiques, des connaissances spécifiques voire les us et coutumes d’un peuple en particulier. Mulaka, créé par le studio mexicain Lienzo arrive sur Nintendo Switch avec un contenu conséquent sur les rites et légendes d’un peuple du Nord du Mexique. Voyons ce que nous avons retenu de ce voyage initiatique.

Une histoire riche

Dans Mulaka, vous prendrez le contrôle d’un guerrier shaman de la tribu des Tarahumara choisi pour combattre des entités diaboliques qui ont pris le contrôle des lieux. Au fur et à mesure de votre progression, vous gagnerez le respect de demi-dieux ancestraux mais également leur aide puisqu’ils vous octroieront diverses capacités lors de vos victoires au combat. Alors que la mythologie du peuple est complètement abstraite au début, les développeurs ont conçu le jeu pour que celle-ci soit accessible au joueur sans le forcer à en prendre connaissance. Cela veut dire que l’on peut jouer sans trop se préoccuper des superstitions des Tarahumara et donc s’amuser simplement en profitant des phases de jeu imprégnées de cette ambiance particulière.

Le jeu est un jeu d’action-plateforme qui met l’accent sur le combat. Alors que le guerrier commence avec des actions basiques de coup normal, coup puissant et esquive, le panel de coups s’étoffe rapidement et permet de mieux se défendre face à des ennemis de plus en plus puissants. A chaque demi-dieu conquis par vos prouesses, vos aptitudes seront également rejointes par une nouvelle. Elles sont utiles lors de l’exploration du monde ouvert du Nord du Mexique, chaque zone servant de donjon, si l’on veut. Dans chaque nouvel environnement se cachent trois clés qui ouvrent la porte du boss de la zone. Ces clés sont récupérées à travers des combats, de l’exploration, en venant en aide aux personnages non jouables ou en résolvant quelques puzzles.

Une bonne dose de variété

En plus des différentes aptitudes physique que le guerrier gagne lors de sa progression, il apprendra également à concocter diverses potions. Celles-ci pourront vous faire regagner des points de vie ou serviront comme des bombes à distance, par exemple. On apprécie la grande profondeur du gameplay mise en œuvre par Lienzo et lorsque l’on avance dans le jeu on obtient alors un large éventail d’actions qu’il faudra maîtriser pour sortir victorieux.

Chaque nouvel élément rencontré dans le jeu, notamment les ennemis, est accompagné d’une courte biographie qu’il peut être intéressant de lire pour la description des points faibles mais une fois encore la mythologie n’est pas obligatoire. L’influence culturelle des Tarahumara n’est jamais loin et on la retrouve même dans le style graphique low-poly choisi par les développeurs.

Des polygones pour aiguiser la curiosité

Le visuel de Mulaka plaira ou non au premier regard. Le style low poly est inspiré par les dessins géométriques ancestraux du peuple Tarahumara. Le rendu dans le jeu est très agréable et les divers environnements toujours plus colorés et complexes au court de l’aventure sont un ravissement constant. C’est clairement réussi visuellement et on en profite lors des phases d’exploration. La caméra s’est montrée un peu facétieuse lors de certaines phases de combat mais jamais au point de gâcher le plaisir d’affronter les hordes de scorpions et autres mantes.

L’expérience d’immersion au cœur du Mexique se renouvelle vraiment au fur et à mesure que l’on ouvre l’accès à de nouvelles zones. Le voyage est donc total et vraiment appréciable. Les musiques tribales permettent de parfaire encore l’ambiance si particulière du titre.

Notes

Gameplay
Graphismes
Histoire
Intérêt

Conclusion

Lienzo voulait que Mulaka soit un moyen de transmettre les traditions et légendes du peuple Tarahumara, il y parvient parfaitement tout en gardant la possibilité de profiter d’un bon jeu d’action-plateforme sans avoir à se gaver d’informations. Le titre sait se renouveler et intégrer toujours de nouvelles aptitudes pour le guerrier au fil de l’aventure, permettant de ne jamais s’ennuyer. L’ambiance visuelle en low-poly fera mouche ou rebutera, mais les différents environnements sont tous plus agréables les uns que les autres et invitent au voyage au Mexique. 

Mulaka est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch depuis le 1er mars 2018 pour 19,98€.

Review réalisée sur la version 1.1 gracieusement fournie par Lienzo.