Verdict : 60/100

Largement inspiré par l’ambiance désertique et mécanique de Mad Max, Mad Carnage arrive sur Nintendo Switch avec une promesse de stratégie musclée. Développé par Drageus Games et édité par QubicGames, le jeu tient-il ses promesses ? C’est ce que nous allons détailler de ce pas, faites vrombir les moteurs et voler la poussière !

A vos marques

Lorsque l’on débute le jeu, on plonge dans son atmosphère post-guerre. L’histoire nous est conté par d’énormes pavés de texte qui, soyons honnêtes, ne donnent pas forcément envie d’être lus. Passé cette épreuve, la narration passe via des fenêtres de bande dessinées bien plus sympathiques, même si en anglais. L’histoire est bien entendue importante mais totalement dispensable pour ceux qui voudraient passer directement au vif du sujet, l’affrontement entre véhicules motorisés.

Le jeu vous placera sur des cartes divisées en carrés sur lesquels il faudra faire progresser les voitures de votre équipe. L’espace autorisé aux déplacements de vos véhicules sera symbolisé par un cône de cases de couleur verte. Mad Carnage étant un jeu de stratégie au tour par tour, vous devrez penser au déplacement de l’ensemble de vos troupes avant de voir avancer les ennemis. Il vous faudra également souvent lancer vos roquettes avant de passer la main à l’adversaire.

Prêts

Le mode campagne du jeu sera le plat de résistance de Mad Carnage. Selon les niveaux, vos véhicules seront rapides et moyennement armés ou moins agiles mais dévastateurs. On regrettera le peu de diversité finale au niveau des armes ou véhicules. Un système d’amélioration de la maniabilité ou de la puissance de feu est également présent mais les changements s’appliquant à l’ensemble de la classe et non à l’un ou l’autre des membres de notre équipe enlève un peu l’aspect stratégique des affrontements. Chaque niveau est également toujours fixe. Votre troupes et les voitures ennemies seront ainsi toujours placées au même endroit sur la carte et il faudra trouver la seule solution vous permettant de survivre pour passer à la suite.

En effet, une mauvaise manœuvre de votre part vous fera quasi certainement perdre la main et de ce fait la manche complète. La stratégie passe ainsi encore un peu à la trappe puisqu’il faut surtout deviner le plan d’action qu’on prévu les développeurs en créant chaque niveau. La frustration s’installera plutôt vite si vous ne comprenez pas ce qui est attendu et dans quel ordre et on aura vite fait de recommencer un niveau dès que l’on sent que l’ennemi a pris le dessus.

Combattez

La présentation de Mad Carnage est plaisante dans ses cases de bande dessinée et les animations des voitures dans le jeu sont sympathiques. Mais on regrette le manque de variété dans les véhicules et les environnements qui auront tous cette teinte orangée propre à l’ambiance désertique. On apprécie tout de même le travail graphique pour rendre vivant ce monde post-guerre. L’ambiance sonore est minimale mais la bande-son colle bien à l’ambiance globale du jeu.

Le mode jeu libre pourra relever un peu le niveau puisqu’il permettra de créer des parties pour affronter un ami ou l’ordinateur. On pourra choisir la carte sur laquelle jouer ainsi que les véhicules de différentes classes et leur place de départ. Les limitations des types de véhicules armés resteront les mêmes qu’en mode campagne mais l’addition d’un mode multijoueur peut être agréable pour les amateurs d’affrontement au tour par tour.

Notes