Verdict : 92/100

La fête de la musique est passée mais cet art formidable devrait avoir bien plus d’un jour pour briller dans l’année. Sorti le 21 juin dernier, Lost In Harmony est un jeu musical développé par Digixart, Midgar Studios et édité par Playdius qui veut repousser les limites du gameplay habituel pour le genre. Une bonne recette ou un joyeux gloubi-boulga indigeste ? Voyons cela ensemble.

Tous en piste !

Le jeu nous propose tout d’abord de choisir entre l’histoire de Kaito ou celle de M.I.R.A.I. La première vous portera dans une histoire d’amitié entre Kaito et Aya. Les deux adolescents iront de rebondissements en rebondissements dans de thèmes très adultes que sont la maladie, l’espoir et les désillusions. Cependant, n’allez pas craindre de perdre le moral, l’histoire n’est contée qu’entre les musiques et bien qu’elle influencera l’ambiance graphique, l’ambiance sonore sera bien au rendez-vous.

M.I.R.A.I. quant à lui est un robot destiné à être désactivé par son créateur Dr Mute. On l’emmènera vers de plus vertes contrées afin qu’il puisse sauver sa peau… enfin sa carcasse, ses circuits imprimés ainsi que ses boulons. Que ce soit l’un ou l’autre des protagonistes, ils glisseront tous deux sur une piste de 5 bandes, soit en skateboard ou directement sur ses roulettes intégrées, la classe.

Une alternance de gameplay bienvenue

Le jeu vous invitera, sans tutoriel, à diriger votre personnage sur la piste en basculant le stick gauche pour le guider à droite ou à gauche pour récupérer de la poussière d’étoile. Elle sera votre guide dans les sections les plus difficiles des morceaux. On voit rapidement arriver des obstacles par l’arrière, qu’il s’agisse de voitures, de chars d’assaut ou d’un ours mal léché, il faudra à tout prix tenter de les éviter sous peine de perdre des points. Des obstacles vous assailliront également par les côtés, souvent des oiseaux de mauvais augure mais aussi par l’avant, vous obligeant à caler un saut salvateur (B) en rythme avec la musique.

Entre ses phases d’esquive plus ou moins aisées, on pourra profiter de phases de jeu de rythme plus classiques dans lesquelles il faut appuyer sur le bon bouton au bon moment. Les 4 boutons classiques A, B, X et Y sont mis à contribution et honnêtement, la première fois on en oublierait presque où ils sont placés malgré des années d’expérience sur les consoles Nintendo. Le rythme des notes est en effet un peu soutenu par moment et les appuis simultanés surprennent au début. Evidemment, on s’y fait, on apprend de nos erreurs et on progresse aisément dans un sentiment de satisfaction personnelle plutôt bienvenu.

Une bande-son diverse et variée

Un bon jeu de rythme se doit d’avoir une bonne bande-son. Lost In Harmony joue la carte des classiques revisités dans une partie de son contenu fondant et croquant. On s’éclatera donc sur la neuvième symphonie de Beethoven ou on vivra un moment d’extase sur un air de Carmen poursuivi par le vilain ours, un moment vraiment épique finalement ! Dans un tout autre genre, on saluera le remix du thème de Tetris qui donne le sourire après une phase de dialogues pas très enjouée. Du côté du robot, on trouvera de l’électro mais aussi du bon vieux hard rock qui permettra de libérer toute l’énergie négative que l’on aurait emmagasiné au cours de la journée.

On s’amuse donc vraiment à découvrir ce que les développeurs nous ont concocté comme doux mélange des genres au travers des niveaux. On en compte 13 pour l’histoire de Kaito et 12 pour notre bon M.I.R.A.I ce qui correspond environ à 3 heures de jeu en ligne droite si vous parvenez à obtenir le score minimum ou le nombre d’orbes pour déverrouiller chaque niveau. Evidemment, le challenge est d’obtenir un rang parfait à chaque niveau, que ce soit en difficulté normale ou en difficile. Et là il faut beaucoup de sang froid, de dextérité et d’entrainement. Rien n’est impossible ce qui fait que la rejouabilité est bien présente.

Une présentation parfaite

Les graphismes de Lost In Harmony sont dans un style très sympathique et surtout bien lisible. On prend vite l’habitude de regarder partout autour du personnage pour être sur de ne pas rater un obstacle, une orbe ou la poussière d’étoile. L’histoire des personnages est présentée soit via l’envoi de textos entre les adolescents, soit via la lecture de message sur un transmetteur. Le tout est bien pensé pour s’intégrer dans l’ambiance générale du jeu et permet de s’attacher aux personnages. On passe un excellent moment avec eux, dans leurs rêves mouvementés ou dans leurs évasions dangereuses. On débloquera également des pièces de personnalisation de leur apparence au fil des niveaux, c’est une chose inutile mais carrément indispensable au final.

Notes

Gameplay
Graphismes
Histoire
Intérêt

Conclusion

Lost In Harmony est un runner musical qui s’inscrit avec deux vraies histoires permettant de s’attacher aux personnages que l’on incarne. On glissera sur la piste en évitant des obstacles tout en gardant un oeil sur la partition qu’il faut jouer grâce aux boutons. Il faut un petit temps d’adaptation pour gérer le flux monumental d’informations que nous envoie le jeu en un instant mais une fois que la concentration est bien calée, ce n’est que du bonheur. Les remix des grands classiques sont hyper inspirés et entrainant dans les situations les plus dingues et tous les genres ou presque sont représentés au fil des deux histoires. Le jeu propose un challenge accessible si l’on souhaite simplement le parcourir pour débloquer les musiques mais il faudra un bonne dose d’assiduité pour obtenir un score parfait dans tous les niveaux, signe d’une excellente durée de vie. De plus, le titre est proposé à un tarif des plus raisonnables. 

Review réalisée sur la version 1.0.0 gracieusement fournie par Playdius.

Lost In Harmony est disponible depuis le 21/06/2018 sur l’eShop de la Nintendo Switch pour 6,99€.

Text content