Verdict : 85/100

Il existe des mélanges des genres totalement improbables dans le domaine des jeux vidéo. Si on nous avait dit qu’un jour on allierait Tower Defense et jeu de réflexion, on ne l’aurait peut-être pas cru. Pourtant c’est bien ce que propose Gunhouse, développé par Necrosoft Games. Casse-tête insoluble ou plaisir indéniable ? Poussons deux ou trois blocs et voyons ce que cela donne.

Glissements et attaques

Commençons la description de Gunhouse par la partie réflexion du jeu. Votre maison est remplie de blocs de couleur, trois par ligne et six lignes au total. Il faudra, comme souvent dans ce cas, assembler les blocs par couleur. Par glissement d’une ligne vers la droite ou vers la gauche, vous pourrez faire descendre un ou plusieurs blocs. S’ils s’assemblent en un carré, vous obtenez alors un bloc plus gros, si vous y juxtaposez d’autres petits blocs de la même couleur, ce gros bloc continue de grossir. Ce gros bloc pourra être stocké sur la façade avant ou la façade arrière de votre maison et se transformera en diverses armes pour l’aspect Tower Défense du jeu.

L’avant de la maison s’ornera de joli canons à crânes ou lance-flammes tandis que l’arrière de la maison renfermera des attaques spéciales, pluies de météorites ou attaques de dragons. Il faudra donc bien doser le timing d’activation de ces attaques pour atteindre le plus de cibles possibles et faire exploser votre score, en plus de sauver votre maison des ennemis belliqueux.

Une dynamique infernale

Gunhouse n’est pas aussi aisé qu’il pourrait le paraître parce qu’il met en jeu une mécanique d’alternance des phases très rapide. En effet, vous n’aurez que 18 maigres secondes pour assembler vos blocs et donc créer vos moyens de défenses avant de pouvoir les utiliser pendant à peu près le même court laps de temps. Le jeu est donc extrêmement dynamique mais également très exigent. Le rideau de fer se ferme sur votre maison lors des dernières secondes de puzzle game, vous permettant d’engranger quelques blocs sur le bas de tableau si vous êtes assez rapides.

Un système de multiplicateurs vous offre la possibilité d’augmenter vos chances de vaincre en réalisant des blocs de la couleur affichée en haut de l’écran et chaque bloc ajouté à une position de canon augmentera sa puissance également. Il faut donc réfléchir vite et bien. Les premières parties sont assez frustrantes lorsqu’on n’a pas encore pris l’habitude des mouvements à effectuer pour créer des carrés conséquents mais les phases d’attaques sont suffisamment permissives pour nous encourager à s’accrocher. Une fois le jeu bien pris en main et les conseils tactiques du jeu bien en tête, on s’amuse vraiment et on se félicite d’avoir vaincu un nouveau niveau et un autre boss bizarre.

Un challenge progressif

L’histoire du jeu est contée de manière totalement détournée, on comprend que l’on défend un orphelinat contre une invasion mais cela n’a pas trop d’intérêt au final. On s’amuse à progresser dans nos puzzles et par la même occasion dans les niveaux. On engrange de l’argent lorsque l’on élimine les ennemis, ce qui permet ensuite d’acheter des améliorations pour la maison. On a ensuite forcément envie de tester ces nouveautés et voir si l’on avance encore un peu dans la campagne. Une joyeuse addiction masochiste puisqu’on se fait rapidement botter les fesses par ces vagues d’ennemis associés au chronomètre qui file à toute allure.

Les graphismes cartoons du jeu très colorés sont très agréables en jeu et offrent une vraie originalité au genre. Les armes totalement loufoques vont de pair avec les ennemis et on s’amuse de la folie globale du titre. La bande-son du jeu est dynamique et ne cesse de nous donner l’énergie nécessaire pour réfléchir toujours plus vite.

Notes

Graphismes
Gameplay
Histoire
Intérêt

Conclusion

Gunhouse est un mélange totalement improbable entre un puzzle game qui a pris des amphétamines et un tower défense placé dans un monde sous acide. Pas besoin de prendre des substances controversées pour apprécier ce jeu carrément addictif une fois ses mécaniques bien prises en main. L’ambiance cartoon vient ajouter à l’originalité du titre et le rendre encore plus fous. On s’amuse à améliorer nos défenses et à faire pleuvoir des carottes sur des ennemis en forme de cornet de glace. Les développeurs de Necrosoft Games sont dingues, mais il faut croire que nous aussi parce que l’on a trouvé Gunhouse complètement génial. 

Gunhouse est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch pour 12,99€.

Review réalisée sur la version 1.0.0 gracieusement offerte par Necrosoft Games.