Verdict : 93/100

Il existe beaucoup de jeu dans lesquels il faut défendre notre monde contre un envahisseur, mais ceux-ci souvent ultra violents. Si vous souhaitez entrer dans la rébellion sans avoir à chausser les rangers et prendre les armes, De Blob est fait pour vous. Fraichement arrivé sur Nintendo Switch, sa peinture n’a pas encore eu le temps de sécher que nous vous livrons la review de son jeu.

Colore le monde

Les vilains de la société ENKR ont décidé que les couleurs étaient signe de décadence et ont décidé de les bannir du monde. Les bâtiments, la végétation et même les habitants sont désormais d’un blanc immaculé qui contraste avec l’encre noire toxique. Une petite équipe va se dresser face à ce fléau de tristesse pour redonner vie au monde par la couleur et les pots de peinture.

Le héros que l’on va diriger est De Blob, un personnage rondouillard sans jambe qui peut rouler et sauter. En écrasant un chomabot rempli de peinture, il peut ensuite la répeindre sur toutes les surfaces qu’il touche. On bondira alors de façade en façade, de toit en toit pour changer tout ce blanc en rouge, par exemple. Si l’on ajoute du jaune au rouge, on obtiendra du orange, naturellement. Tout comme le violet sera obtenu en combinant un chromabot rouge et un bleu. Pour le vert, on vous le donne en mille, il faudra trouver du bleu et du jaune. Et le mélange des trois couleurs primaires permettra d’orner les surface de marron.

Des défis à la pelle

Chaque monde du jeu regorge de défis à relever. Le but premier est de colorer suffisamment de surfaces pour ouvrir l’accès à la zone suivante jusqu’à atteindre la voie de sortie du niveau. Mais vos compagnons d’aventure vous demanderont soit de peindre certains bâtiments de couleurs spécifiques, soit de faire la course jusqu’à un point de rencontre particulier. Chacun des défis est chronométré et là où les premiers sont faciles, certains demandent un peu de dextérité. A chaque fin de niveau et ponctuellement à certaines fin de zone, on trouve un bâtiment utile à ENKR comme une antenne relai par exemple qu’il faut détruire ou du moins dont il faut détourner l’usage. Pour cela, il faudra un certain nombre de points de peinture avant de pouvoir s’y attaquer et la transformer.

Le challenge n’est pas le point d’orgue du jeu. On passe ici du temps à nous détendre, à remettre de la couleur dans la ville et à profiter de l’ambiance relax du jeu. Il ne faut pas pour autant trop se prélasser au soleil puisque le chronomètre tourne tout de même. Une fois chaque niveau terminé une fois en mode histoire, il devient disponible pour le mode Peinture Libre dont le but est assez explicit et le mode défis. On obtient également accès à de nouveaux niveaux du mode multijoueur. Les niveaux sont assez longs et le seul point qu’on leur reprochera est de ne pas permettre de sauvegarder en cours de niveau. L’avantage de la Nintendo Switch est de garder le jeu en pause lors de sa mise en veille.

A plusieurs, c’est encore mieux

De Blob est également un jeu multijoueur dans lequel on peut affronter jusqu’à trois amis dans des modes de jeu divers et variés. Dans Paint Blob, il faudra peindre le plus de bâtiments possibles, il est possible de reprendre possession des lieux peints par les adversaires en y appliquant notre couleur. Rapido-Blob vous placera dans la même position mais en bloquant la possibilité de repeindre les surfaces déjà colorées, il faut donc aller très vite. Blob Poursuite ne permet qu’à un seul participant de peindre, les autres doivent le rattraper pour obtenir cette possibilité. Ce dernier mode est très sympathique à trois ou quatre joueurs, un peu plus compliqué à deux selon la taille des niveaux.

Graphiquement, De Blob ne souffre pas de son age avancé. En effet sorti sur la Wii il y a une décennie, les effets visuels ont été remis au niveau des jeux actuels. Les couleurs vives offrent une expérience des plus appréciable dans ce monde de brute. Le jeu brille également par son ambiance sonore. Les musiques jazzy ou funky nous entrainent jusqu’au bout de la nuit et chaque couleur est liée à un instrument. Ainsi, lorsque l’on peint des monuments en jaune on pourra entendre du saxophone alors que le marron sera lié à un autre objet musical. Le tout s’imbrique parfaitement dans la piste sonore que l’on a choisi ou laissé le jeu choisir pour nous. Même après l’avoir terminé il y a bien des années, on y retourne sans sourciller pour de nouveau le terminer à 100% sur Nintendo Switch.

Notes

Graphismes
Gameplay
Histoire
Intérêt

Conclusion

De Blob a beau avoir plus de 10 ans, son originalité en fait un bon jeu qui le reste sur Nintendo Switch. Les graphismes ont été revus pour coller à l’époque actuelle et le gameplay efficace l’est resté de nos jours. On profite de son ambiance détendue et colorée tout en savourant la bande-son géniale qui allie jazz et funk et qui associe les actions in-game avec des instruments se mariant parfaitement avec elle. Les modes défis et multijoueur agrémentent le contenu du jeu qui est de fait très conséquent, surtout si l’on souhaite obtenir les médailles d’or dans tous ses aspects. De Blob n’a donc pas pris une ride et on lui souhaite de faire le bonheur d’encore plus de joueurs sur Nintendo Switch.

Review réalisée sur la version 1.0.0 gracieusement fournie par THQ Nordics.

De Blob est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch depuis le 26/06/2018 pour 29,99€ et en version boite chez les revendeurs habituels.