Verdict : 93/100

Ahhh, le poulet frit, quel bonheur ! Surtout trempé dans la sauce pimentée bleue… Enfin, ça c’est dans le jeu Bomb Chicken qui arrive gaîment sur l’eShop de la Nintendo Switch. Un léger incident industriel engendre un jeu de plateformes original dont le héros ne se laissera pas désosser si facilement.

La bombe ou la poule, qui est arrivé en premier ?

Suite à un écoulement de la délicieuse sauce bleue du fabricant de poulet frit BFC, une poulette se retrouve dotée d’une capacité originale : elle peut pondre des bombes! Et pas juste une ou deux, mais des bombes à l’infini ! Passé ce constat quelque peu déconcertant, on prend vite le contrôle de la poupoule en question via un tutoriel des plus courts qui nous indiquera qu’il faut utiliser le stick gauche pour nous déplacer latéralement dans ce jeu en 2D et utiliser le bouton A ou B pour déposer une bombe.

Après cette courte mise en bouche aussi grande qu’un nugget, on part à l’aventure dans l’usine géante en nous amusant à faire exploser les employés, quelques éléments du décor et à récolter quelques gemmes bleues. Les débuts sont assez aisés et on comprend de nous-même que notre poulette ne pouvant sauter, il faut empiler les bombes pour atteindre les plateformes en hauteur. De même, on devine qu’il faut élever notre point de départ pour atteindre des points éloignés et traverser des zones de danger avec un saut de la foi digne d’Assassin’s Creed, paille en moins. Les piles de bombes permettront également de nous protéger de divers projectiles mortels.

De la plateforme mais pas seulement

On progresse dans les 29 niveaux du jeu à travers trois mondes différents. On se heurte assez vite à des interrupteurs que l’on doit activer en projetant une bombe dans un tuyau ou en le touchant du haut de notre tête emplumée juchée sur nos quelques bombes clignotantes. Il faut observer l’environnement, trouver l’action à réaliser et passer à l’écran suivant. Les différents écrans sont reliés par un système de tuyaux qui mènent également parfois à des zones bonus remplies de gemmes bleues. La difficulté monte doucement au fil des étapes et outre quelques boss rencontrés, on doit rapidement retrouver des cartes magnétiques pour ouvrir des portes automatiques autour desquelles on trouve de plus en plus de dangers à éviter.

Le challenge est bien au rendez-vous puisqu’il vaut mieux s’éloigner de ses œufs explosifs pour éviter de finir en poulet rôti, mais aussi bien doser le nombre de bombes sur lesquelles on se trouve pour progresser. Les tapis roulants pourront tour à tour accélérer ou ralentir notre progression et il faudra viser entre les scies circulaires et autres projectiles de sarbacane. Les gemmes bleues récoltées dans les niveaux sont ensuite données en offrant à une statue poulette qui nous octroie un cœur de vie supplémentaire en échange. Le prix augmente à chaque achat donc il faudra redoubler d’effort pour la récolte.

Du pixelart de toute beauté

Bomb Chicken est un jeu qui titille notre âme nostalgique avec des graphismes tout en pixelart. Cependant, cela ne veut pas dire que c’est vieillot, bien au contraire. Il y a une multitude de détails dans les animations qui rendent les explosions rigolotes tout comme la résurrection de votre poule héroine en multi couche de la bombe au plumage en passant par la peau. L’humour décalé et très anglais de la situation se retrouve dans l’ensemble du jeu et c’est un pur bonheur. La progression se fait joyeusement et on ne voit pas le temps passé à pondre des bombes, mécanique qui devient vraiment une deuxième nature après quelques niveaux.

L’ambiance sonore nous plonge entre Indiana Jones et James Bond et on se prend au jeu de l’infiltration poularde au coeur de cette usine bizarre. Les bruitage de la cocotte sont parfait et on sourit même lorsque l’on perd malencontreusement une vie en poussant un cri digne de toute basse-cour qui se respecte. Le ton est léger et décalé du début à la fin du jeu, dans tous ses aspects et c’est vraiment ça qui le rend aussi agréable et presque addictif, d’autant plus qu’il est entièrement disponible en français.

Notes

Gameplay
Graphismes
Histoire
Intérêt

Conclusion

Bomb Chicken choisit un concept plutôt étonnant en plaçant une poule comme héroïne de la rébellion dans une usine BFC. La mécanique de la ponte de bombes pour progresser, attaquer et se protéger devient rapidement une deuxième nature et on oublie vite que la fonction de saut n’existe pas dans ce jeu de plateformes. L’ambiance globale, sonore et graphique, est sublime, on s’amuse des détails de l’animation des personnages qu’ils soient en mouvement ou en train d’exploser. Le jeu de Nitrome est une excellente surprise remplie d’humour qui devrait séduire les amateurs de jeu de plateformes ponctués de quelques puzzles (légers). 

Review réalisée sur la version 1.0.0 gracieusement fournie par Nitrome. 

Bomb Chicken est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch depuis le 12/07/2018 pour 13,49€.