Verdict : 89/100

Les jeux de combats sont un format de choix pour qui souhaite faire un crossover entre plusieurs univers. On le voit très bien avec Super Smash Bros. Ou encore avec Soulcalibur. BlazBlue : Cross Tag Battle choisit donc de se faire rencontrer 4 mondes hauts en couleurs via des combats épiques.

4 gemmes à réunir

Imaginez : vous êtes tranquillement en train de vaquer à vos occupations. Quand tout à coup, un logiciel malveillant vous téléporte dans un monde fermé. C’est ce qu’il va arriver aux principaux personnages des jeux BlazBlue, Persona 4, Under Night In-Birth et RWBY. En arrivant pour la première fois dans le jeu, vous incarnez Ragna the Bloodedge issu de la licence BlazBlue.

L’avatar dans le salon du jeu lui ressemble fortement. En commençant le mode histoire, vous comprendrez très vite que vous allez devoir combattre pour pouvoir retourner dans votre monde. La drôle de machine responsable de votre emprisonnement vous confie une gemme qu’il vous faudra protéger. Vous apprendrez au fil des rencontres qu’il y en a 4 à réunir pour espérer détruire ce monde de malheur. Des anciens ennemis deviennent vos alliés, et les héros d’autres jeux deviennent vos ennemis.

Des combats à la mode d’aujourd’hui

Une fois le premier chapitre BlazBlue terminé, les autres modes histoire sont disponibles. Vous pourrez donc recommencer l’histoire d’un autre point de vue, ou du moins en incarnant les héros des autres licences. Vous aurez alors à prendre en charge une autre Keystone et à la mener jusqu’au but final. C’est dans cet endroit ultime que vous aurez la possibilité de rendre la liberté à tous ceux enfermés dans ce monde. La vérité derrière ce curieux dispositif vous y attend également.

Passons maintenant au mode online. Le lobby ressemble d’ailleurs étrangement à un autre jeu marqué de la lettre Z. Un mode entraînement permet de se former aux différents coups spéciaux du système de combat. Et de l’entraînement, il va vous en falloir. Les joueurs qui vous attendent de l’autre côté du portail ne vous ferons pas de cadeau. Le système de combat est étudié pour mettre en valeur le skill et la beauté du duel. Les coups spéciaux sont variés et les personnages bien équilibrés.

Trois p’tit persos et puis s’en va !

Alors, il y a tout de même quelques points négatifs à souligner. Les personnages sont variés mais ils ne sont que très peu jouables avec le jeu de base. En effet, la plupart sont disponibles via DLC. C’est dommage, d’autant plus que les modes de jeu sont assez limités. On a vite fait le tour des méthodes de gameplay. Le mode online aurait peut-être mérité d’être un peu plus fluide mais cela ne gêne pas l’expérience de jeu. Malgré cela, BlazBlue Cross Tag Battle sera une excellente raison d’inviter vos amis à la maison. Le principe du combat en duel est parfaitement maîtrisé.

Notes

Gameplay
Graphismes
Equilibrage
Intérêt

Conclusion

Au départ, on ne s’attend pas à avoir une expérience palpitante. Le manque de personnages jouables et le peu de modes tendent à nous décevoir. Mais, au final, le jeu est une agréable surprise. Le système de combat à deux contre deux rend BlazBlue Cross Tag Battle unique en son genre. La technicité est ici au service de combats épiques. C’est exactement ce que l’on recherche dans ce type de jeu. Un pari réussi. Autre chose à préciser : le jeu est disponible en anglais ou en japonais. Pas de traduction française pour le moment.

Nous avons joué à la version 1.1.0 du jeu, gentiment offert par les éditeurs du jeu.

BlazeBlue Cross Tag Battle est disponible depuis le 22 juin 2018 sur l’eShop de la Nintendo Switch et en version physique chez les revendeurs habituels.