Verdict : 86/100

Ah qu’il est bon de s’emplir de nostalgie. Il faut dire qu’entre remakes et portages, le retro est en vogue et compte bien le rester. Un autre jeu de notre enfance est ressorti du placard. Il s’agit de Another World. Alors est-ce que la version Nintendo Switch rendra l’esprit du jeu comme dans le temps ? Voyons cela de plus près.

Un bon jeu à l’ancienne

Pour les plus jeunes d’entre nous, Another World sera une découverte. Alors voyons donc de quoi il s’agit. Nous sommes ici dans un jeu de plateformes dans la plus pure tradition. Vous incarnez un jeune homme qui est en pleine programmation. Quand soudain un éclair frappe votre maison. Vous êtes alors entraînés dans un autre monde. Un univers hostile et froid.

Votre bureau se retrouve plongé dans des eaux profondes. C’est là que vous prenez le contrôle de votre personnage. En remontant à la surface, vous êtes directement attaqué par des sortes de vers venimeux. Vous l’avez compris, le but du jeu est de vous échapper de cet enfer. Le gameplay est simple. Vous allez devoir vous dirigez de gauche à droite essentiellement. Parfois revenir en arrière pour échapper à des adversaires féroces.

Passage réussi sur Switch

Ce jeu est dit à l’ancienne du point de vue difficulté et mécaniques de gameplay. Une touche pour sauter, une pour se baisser, une pour frapper et une dernière pour alterner entre 2018 et 1991. En fait, vous pouvez choisir de jouer avec des graphismes modernes ou ceux de l’époque. A vrai dire, la version 1991 est très bien retranscrite et rend l’expérience de jeu très plaisante. Le passage sur Nintendo Switch semble donc réussi. Quant à la difficulté, la couleur est annoncée dès le départ.

Si vous n’avez pas une parfaite maîtrise des contrôles, vous n’avancerez pas bien loin. Il n’y a pas de check point à proprement parler. Mais une fois que vous avez passé une zone, vous pourrez la recommencer si vous perdez. Pas de point de vie ni de vies à dépenser. Vous pouvez rejouer la zone autant de fois que vous le souhaitez. Et au vu de ce que le jeu réserve, c’était la moindre des choses.

Une recette indémodable

On pourrait targuer ce jeu de portage rétro pour les nostalgiques. Dans un sens, cela n’est pas très éloigné de la réalité. Another World est de ces jeux indémodables sur lesquels on s’acharne encore et encore pour enfin voir la cinématique de fin. Après, est-ce que ce type de recette fonctionne encore aujourd’hui ? C’est à voir. En 2018, on est plus dans des jeux rapides en ce qui concerne la plateforme. Mais Another World peut vraiment se faire une place dans le catalogue de jeu de la Nintendo Switch. En tout cas, la recette marche toujours et on s’énerve de la même manière qu’autrefois.

Notes