Verdict : 83/100

De nombreux rogue-like ont fait leur apparition sur l’eShop de la Nintendo Switch. Nous avons pris l’habitude avec eux de plonger toujours plus profondément à l’intérieur donjons remplis de vilains à abattre. Et si on choisissait de prendre de la hauteur pour une fois ? D’aller virevolter entre des îles flottantes à l’assaut de bancs de poissons multicolores ? C’est ce que propose Airheart, voyons si ce changement de perspective permet au genre de prendre son envol.

Un bien bel archipel

Incarnez Amelia qui bricole son avion dans le but de capturer un jour la grande baleine céleste qui se trouve au sommet de son monde. Il est constitué de différents étages d’îles entre lesquels se promènent tranquillement des poissons. Il peuvent être “pêchés” en vol en les touchants simplement. Ceux-ci vous permettront d’obtenir de l’argent, les espèces les plus rares rapportant plus, évidemment. Cette monnaie pourra vous servir à acheter des améliorations pour votre aéronef. Il faudra par exemple penser à augmenter sa puissance de tir, les cieux étant peuplés également de pirates de l’air qui ne manqueront pas de vous canarder en premier.

Chaque étage propose un objectif de poissons à rassembler, une fois celui-ci atteint, il est possible de passer au niveau supérieur. Chaque étage renferme de plus en plus de dangers mais aussi de trésors. Lorsque vous abattrez vos ennemis, vous pourrez récupérer du matériel utilisable dans votre atelier. Certains bonus sont également cachés dans les arbres de l’environnement, il suffit d’y passer pour les récupérer. Un grappin équipe votre avion et permet d’interagir avec les vaisseaux adverses, on peut alors s’amuser à les attraper pour les envoyer s’écraser dans le décor. L’important étant de rentrer à la maison avant d’exploser ou en tout cas de l’atteindre, même en mauvais point.

Du craft pour avancer

Les pièces de matériel amassées lors de vos envols se retrouvent dans votre atelier où vous pourrez alors tenter de créer de nouveaux matériaux, outils ou armes. Le système de craft est assez plaisant sur le papier mais en pratique, il s’agira de tenter des combinaisons au hasard jusqu’à en trouver une qui fonctionne. C’est assez frustrant et chronophage pour des résultats plus qu’aléatoires. On aurait largement préféré connaitre les recettes et croiser les doigts pour obtenir les pièces nécessaires lors de notre run suivant.

La profondeur du jeu est cependant au rendez-vous puisqu’il existe de nombreuses pièces d’amélioration à ajouter à notre avion. La personnalisation passera par les ailes et le reste du fuselage jusqu’au différentes armes. On troquera la mitrailleuse de base pour un canon plus lourd mais moins rapide ou alors pour une fusil à tir multiple. Tout ou presque sera possible tant que vous investirez du temps dans la récolte d’argent et de matériaux.

Une bien belle expérience

Airheart – Tales of Broken Wings propose de vivre cette épopée vers la grande baleine céleste dans un style cartoon pastel des plus plaisants. Les couleurs chatouillent doucement nos rétines et on s’émerveille de la vie qui grouille partout dans le jeu. En effet, à chaque palier franchi, on continue de voir les étages inférieurs s’animer avec leurs poissons, avions pirates et autres iles recouvertes d’arbres colorés. La musique évolue au gré de notre progression et permet de rester en jeu longtemps sans se lasser d’une ambiance redondante.

Notes