Verdict : 88/100

Les jeux présentant un Season Pass se font de plus en plus nombreux de nos jours et ces contenus supplémentaires payant apportent parfois de bonnes surprises. Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle avait annoncé son pack de DLC avant son arrivée et maintenant que tout le contenu a été mis à disposition, faisons un point sur le dernier tant attendu Donkey Kong Adventure.

Un nouveau chef d’équipe

Dans le jeu de base (que nous avons testé ici), on dirige une équipe de trois protagonistes avec à sa tête Mario et sa casquette rouge. Dans cette aventure parallèle, on va plonger au coeur de la jungle et retrouver notre cher Donkey Kong. Amenée par la seule et unique machine à laver à voyager dans le temps et l’espace, Lapin Peach sera de la partie aussi. Comme il nous faut un troisième larron, Ubisoft a choisi la carte de l’expérience en la personne de Lapin Cranky qui n’est pas forcément rapide de prime abord mais il ne manque pas de ressources.

Lapin Donkey revient en force sur l’île où se trouve le vrai Donkey et sème la zizanie avec les autres lapins requins toujours aussi farfelus. Notre trois acolytes devront donc partie en bataille contre ces armées pour délivrer la zone de tout ce chaos. On découvre alors que Donkey Kong est plus puissant que tous les autres personnages du jeu et possède des aptitudes qui vont vraiment renouveler l’expérience de jeu.

La même recette, un goût différent

On reprend donc le chemin des combats au tour par tour avec la possibilité à chaque tour de déplacer chaque personnage, utiliser une de leurs armes et déclencher le pouvoir spécial s’il est rechargé. La prise en main de Donkey se fait facilement et une banane boomerang remplace les armes à feu qu’on avait pris l’habitude de voir. Celle-ci à une assez longue portée et une bonne efficacité. Les déplacements du gorille à cravate sont assez aisé puisqu’il a un rayon d’action assez large et même des passerelles qui lui sont réservées pour traverser les zones de combats de part en part. Il peut également ramasser un coéquipier pour l’emmener avec lui et le placer presque n’importe où. On peut aussi prendre n’importe quel bloc de l’environnement ou lapin ennemi pour l’utiliser comme projectile une fois le déplacement terminé. Les dégâts qui en découlent sont donc souvent nombreux et on ressent une impression de toute puissance assez gratifiante, il faut l’avouer.

Lapin Peach reste égale à elle-même avec des armes de poings de moyenne portée et une arme secondaire au sol qui permet de cibler plusieurs adversaires groupés. Elle conservé également son pouvoir de soin et son bouclier. Lapin Cranky se défend aussi bien et possède une capacité plutôt intéressante puisqu’il peut effectuer une attaque de Congélation à l’atterrissage d’un saut d’équipe. Cela permet d’attaquer en utilisant uniquement la fonction déplacement du personnage, gardant l’opportunité de régler leur compte aux adversaires grâce aux armes dans le même tour.

Le même niveau de réalisation

Vous l’aurez compris, les capacités des personnages permettent de renouveler les stratégies que l’on doit mettre en place pour éliminer les ennemis ou atteindre les zones cibles et c’est rafraichissant. On garde le système d’achat des armes (en échange de bananes, cette fois-ci) et l’arbre des compétences des personnages à gérer en fonction de nos perspectives de jeu. Les phases de puzzle sont également de nouveau présentes entre les combats, ce qui nous permet de souffler un peu. Les coffres bonus sont aussi nombreux que dans le jeu de base, ce qui nous pousse également à l’exploration d’un monde en 4 environnements parfaitement réalisé. Les couleurs sont toujours aussi vives et l’humour Crétins est aussi au rendez-vous.

Comptez 6 à 8 heures pour boucler la trame principale de cette extension et quelques heures de plus pour venir à bout de tous les défis qui sont débloqués après avoir vaincu le dernier boss. On s’amuse vraiment à redécouvrir le jeu avec des personnages au gameplay différent et on tire notre chapeau à Ubisoft pour la longévité du contenu supplémentaire par rapport au prix très raisonnable auquel il est proposé.

Notes