Verdict : 81/100

Tout le monde connaît ce conte. Une marionnette de bois qui prend vie par la seule volonté de son inventeur. En étant un gentil garçon, obéissant et bienveillant, il devient un véritable petit garçon. Prenez cette histoire, retournez-la, ajoutez-y une dose de second degré et vous obtiendrez Manuel Samuel sur Nintendo Switch.

Pauvre petit garçon riche

N’avez-vous jamais eu envie d’être un marionnettiste ? Ce jeu devrait réaliser votre rêve. Dans un certain sens. Après, ne vous attendez pas à quelque chose de mignon comme Pinocchio. Ici, vous serez un marionnettiste mortel. L’histoire commence avec un personnage à l’allure pataude et antipathique. Vous êtes attablé à une sorte de coffee shop. Une voix off vous donne une brève présentation de ce qui va être votre compagnon de route. Vous êtes Samuel, un gosse de riche. Vous puez l’argent et le luxe, et vous ne vous en cachez pas. La vie n’a de sens pour vous que parce que vous pouvez dépenser à foison. Mais vous avez quand même une petite amie. Une fiancée qui en a marre de votre égoïsme. Suite à une énième remarque déplacée, elle vous frappe violemment en pleine face et vous voilà … mort.

La mort lui va si bien

Avant de sombrer dans le néant, vous balancez votre argent au vendeur qui grâce à vous devient immensément riche. C’est là que le tutoriel commence. Les contrôles de ce jeu sont bien particuliers. Une touche pour faire un pas, une autre pour avancer l’autre jambe. Avec un autre bouton, vous relevez le pantin que vous êtes devenu. Jusque là, contrôler Samuel est facile. Cela va se compliquer. La mort vous emporte aux enfers. Au vu des états de service de votre personnage, l’enfer est l’endroit approprié. La Mort va venir à votre rencontre. Coiffée d’une casquette et d’un sweat, on dirait une mauvaise racaille de cité sensible. La Mort est magnanime. Ou du moins, elle a besoin de vous. Votre but est de rester en vie le plus longtemps possible. Cela lui permettra de bien comprendre comment les gens meurent et comment elle peut influer sur ça. En échange de quoi, vous pourrez retourner sur Terre aussi riche qu’au départ.

Une simulation de torture

Au final, vous n’aurez pas seulement à lui éviter de retourner dans le monde des enfers. Vous allez devoir prendre soin de votre petit Samuel. Le faire respirer, le faire cligner des yeux, le faire aller aux toilettes … bref, le faire survivre. Et cela n’est pas une mince à faire. Il faut prendre en compte tous les signes vitaux et les faire fonctionner. Samuel est en fait mort-vivant et les réflexes des vivants ne sont plus aussi évidents. C’est pour cela qu’il a besoin de vous derrière vos joy-cons pour remplir le contrat passé avec la Mort. Un vœu qui est loin d’être pieux. Passé les premières minutes à trouver un équilibre entre la respiration et le battement de paupière, le jeu se déroule sur la même ligne. La voix off vous suit partout, tout en taclant Samuel au passage. On passe d’un jeu de marionnettes à une sorte de simulation de torture.

Notes

Graphismes
Gameplay
Histoire
Intérêt

Conclusion

Manuel Samuel ressemble à s’y méprendre au jeu Suicide Guy. Un jeu d’aventure quelque peu cruel où le but n’est pas vraiment de remporter quelconque victoire sur tel ou tel méchant. Non, ici, le but est clairement de « torturer » votre personnage. Ce style de jeu est bien particulier et donc ne peut plaire que si l’on est d’accord pour être cruellement doué. Si on prend le jeu pour ce qu’il est, on peut affirmer que le jeu est réussi.

Review réalisée sur la version 1.0.0 gracieusement fournie par Curve Digital.

Manual Samuel est disponible depuis le 16 août sur l’eShop de la Nintendo Switch pour 9,99€.